Le boum des impédancemètres !

Le boum des impédancemètres !

Connaître le métabolisme de base, la composition détaillée (masses grasse et maigre, eau, protéines et minéraux) de chaque membre et du buste, repérer les anomalies (ostéoporose, obésité, œdème, déshydratation), etc, c’est ce que permettent les impédancemètres InBody, conçus en Corée depuis 1996. Cette technologie unique et brevetée est validée par plus de 2 000 études scientifiques, et plébiscitée par le corps médical et les centres de haut niveau tels que l’Insep (Institut national du sport, de l’expertise et de la performance) à Paris, le Creps (Centre de Ressources, d’Expertise et de performance Sportive) de Montpellier, pour son centre de Font-Romeux, les CHU de Clermont-Ferrand et de Reims, l’Hôpital Américain de Neuilly-sur-Seine, ou encore la faculté de Pharmacie de Marseille, pour les plus scientifiques d’entre eux.

Les clubs de sport sont également concernés par la technologie – proposée aux adhérents en libre-service ou à l’occasion d’un coaching, incluse dans l’abonnement ou en vente additionnelle -, qui permet de mesurer l’efficacité d’un entraînement, de dresser un programme spécifique ou de maintenir un niveau de motivation élevé grâce à l’évolution des mesures d’une semaine à l’autre, par exemple. Health City, Fitness Park, Club Moving, Giga Fit, L’Appart’ Fitness, Magic Form, pour ne citer que les références les plus récentes, ont ainsi équipé leurs clubs, tout comme de très nombreuses salles indépendantes. InBody a également noué un partenariat avec la chaîne DietPlus, consacrée à l’amincissement et au rééquilibrage alimentaire. Près de 1 000 établissements en France sont désormais équipés de la technologie InBody, proche de la DXA, méthode de référence mondiale en analyse de la composition corporelle en milieu médical. Le distributeur français connait une croissance annuelle constante de 25% depuis le lancement, en phase avec ses objectifs. « Notre volonté ? Qu’InBody nous rende la vie meilleure grâce à la prise de conscience de notre corps, de ce qui ne se voit pas forcément, pour nous inciter à manger différemment, moins fumer, faire du sport, etc., explique Jean-Luc Dumas, le dirigeant d’InBody France. InBody prouve aux personnes qui se remettent à bouger que leurs efforts ne sont pas vains, même si les résultats ne sont pas encore visibles ; c’est un véritable outil de motivation. »

Avec deux impédancemètres InBody, il gagne 10 000 € de CA supplémentaire par mois.

Vincent Ledent a équipé chacun de ses deux clubs Fitness Park, situés à Dreux et Evreux, d’un impédancemètre InBody 770. La moitié des 2 000 adhérents sur les deux clubs souscrivent à l’offre sans engagement de 9,95 €/mois en plus de leur abonnement, qui leur permet une utilisation hebdomadaire de l’appareil de mesure de la composition corporelle. « Les adhérents qui viennent au moins deux fois par semaine et qui ont une hygiène de vie correcte maintiennent ainsi un niveau de motivation très élevé, car ils peuvent constater les résultats de leur travail d’une semaine à l’autre, et leur évolution sur la durée. » Le dirigeant s’est équipé il y a deux ans et avoue avoir tout fait pour créer l’engouement : « Ma communication est désormais orientée à 90% sur les bilans corporels InBody. Le premier mois est offert, et ils sont ravis de commencer avec un bilan réalisé par un coach, ce qui leur donne un objectif. Ensuite, libre à eux de continuer à utiliser le service en autonomie, facile à mettre en place, ou à stopper, en s’adressant simplement à l’accueil. 50% décident de continuer, et nous avons un taux de fidélisation exceptionnel de 80% ! Nous leur apportons quelque chose auquel ils ne s’attendent pas ; tout le monde veut rester en bonne santé et voir si les efforts fournis portent leurs fruits. Non seulement ça crée de la motivation, mais ça justifie les dépenses ! ».