Fitness Challenges n°04 – Décembre 2012

Le rapport de Louis Gallois, sur « le choc de compétitivité » a été rendu public il y a un peu plus d’un mois maintenant. Les dirigeants actuels tiennent peut-être là une ultime chance de sortir du flottement surréaliste qui caractérise leur stratégie économique depuis la dernière élection. En cette période morose, il fallait prendre des décisions.

Sur notre marché du fitness en pleine mutation, il en est de même. Ne soyez pas attentistes. Prenez vous aussi des décisions afin d’adapter vos outils de travail, vos concepts et vos stratégies aux consommateurs versatiles. Adaptezvous, sortez de votre zone de confort et prenez des risques. C’est à ce prix que l’on achète la réussite !
L’agencement du club ou de l’espace Wellness dans l’hôtel, les cours collectifs du planning, les équipements cardio et muscu, la politique tarifaire ou la stratégie de communication…
Rien n’est gravé dans le marbre !
Si vous n’innovez pas pour vos adhérents, vos clients, eux, innoveront pour vous. En optant pour le changement : un autre club, un autre cadre, des autres cours et équipements.

Le risque, c’est la vie. Le parcours de Nerio Alessandri, que nous retraçons dans ce numéro, en est sans doute une preuve. Ces trente dernières années, le père de Technogym en a certainement pris pas mal, des risques. Alliés à de l’envie, du feeling et certainement à un peu de chance, ce sont ces risques-là qui lui ont permis de s’imposer aujourd’hui comme un leader incontestable dans le secteur du Fitness et du Wellness. Au point qu’en pleine crise économique majeure, Nerio Alessandri inaugurait en septembre, en Italie, son « Wellness Campus » sur plus de 150 000 m2, soit un lieu qui se veut être une véritable source d’inspiration et d’échange pour notre secteur d’activité.
En vous laissant réfléchir à quels risques vous pourriez prendre en 2013, je vous souhaite à tous de très bonnes fêtes de fin d’année.

Téléchargez la version PDF