Fitness Challenges – Avril/mai 2021

Les clubs de fitness vont bientôt réouvrir !

L’important maintenant est de savoir quand et comment ?

Quand ? C’est un critère important, car la saisonnalité est très forte dans l’acte d’achat d’un abonnement à un club. La reprise ne sera pas la même si les clubs ouvrent en mai/juin, en juillet, ou en septembre.

Comment ? C’est évidemment aussi important, car nous devons prendre en compte que l’ouverture se fera certainement en mode dégradé avec des protocoles sanitaires stricts.

Il reste cependant deux inconnues :

– l’éventuelle obligation de porter un masque dit « sportif » lors des entraînements ;
– l’attitude des adhérents et des futurs adhérents face à ces nouvelles contraintes, qui ont pris depuis plusieurs mois de nouvelles habitudes sportives.

Autant de facteurs qu’il faudra impérativement gérer afin d’adapter la réponse de notre secteur d’activité pour qui l’erreur mortelle serait de ne rien changer !

C’est écrit dans notre rapport au monde, à nos déplacements, à notre consommation, à notre travail : il y aura un avant et un après-Covid. 

Pour les clubs de fitness, ce changement de paradigme et de mentalité est une opportunité unique. Naturellement, il faut avant tout survivre à cette crise et s’adapter à ce nouveau biotope extraordinairement anxiogène, difficile et incertain. Toutefois, cette adaptation serait une erreur stratégique, potentiellement mortelle, si elle se donnait pour objectif de revenir au « business as usual ».

Vis-à-vis des équipes d’abord, c’est l’occasion de redessiner les contours de leur motivation sur le sens et la qualité de leur travail. Vis-à-vis des clients ensuite, c’est le moment ou jamais d’expliquer la raison d’être et l’ADN spécifique de votre club dans cette nouvelle époque, où chacun, avant d’acheter et de faire confiance, voudra plus qu’avant être rassuré sur ses choix.

Et pourtant… si à la suite de cette crise sanitaire, les années 2020 devenaient une ère de prospérité ?

La pandémie mondiale, on l’a déjà écrit, a accéléré le développement d’évolutions technologiques essentielles dans le digital, la biologie, l’écologie ou notre approche au travail.

Les occasions de revivre seront nombreuses, au printemps peut-être ou à l’automne sûrement, car nous serons enfin vaccinés. Après de nombreux mois mortifères, nous aurons envie de vivre comme jamais, et pourquoi pas comme il y a un siècle, dans les années 1920 dites « folles » !

Restons optimistes et gardons confiance en l’avenir, aussi difficile soit cette reprise, nous n’avons pas le choix de faire preuve d’agilité de patience et de résilience encore.

Téléchargez la version PDF