Fitness Challenges – Juin/juillet 2018

ENFIN ! Pour la première fois depuis des décennies, nous avons pu voir sur plusieurs chaînes de télé deux publicités vantant les mérites du mouvement, de la marche, et par extension, de l’activité physique, quelle qu’elle soit !

D’un côté, nous avons comme annonceur l’assurance maladie qui a lancé une campagne autour du mal de dos pour enrayer les idées reçues. L’objectif est de créer un nouveau comportement répondant aux recommandations médicales qui confirment qu’en cas de douleur aiguë,

le maintien ou la reprise précoce d’une activité physique est la meilleure voie vers la guérison.

De l’autre, nous avons la Fédération française de cardiologie avec un spot intitulé « Une bonne journée pourrie ». On y découvre une jeune femme en train de courir du matin jusqu’au soir en manquant tous ses moyens de transport entre son travail, ses réunions, la récupération de son enfant et les courses… L’idée est de faire comprendre que même si sa journée a été bien pourrie, au moins, elle aura eu une activité physique qui limite le risque de problème cardiaque.

Le fléau de notre siècle, pour notre dos comme pour notre cœur, est bien la sédentarité. Cette sédentarité qui est à l’origine d’autant de décès que le fléau du tabac soit près de 5 millions de personnes.

Quelles réponses offre le marché du fitness ?

Toutes sans exception !

À condition évidemment d’entreprendre
un positionnement fort dans ce sens, de changer de communication, de former les équipes pour ainsi ouvrir les portes de nos clubs à ce marché beaucoup plus important que celui des sportifs que nous exploitons depuis trente ans. //

Téléchargez la version PDF