Fitness Challenges – Oct./nov. 2014

Chez Fitness Challenges, nous sommes, au quotidien, en contact avec les clubs de fitness… que ce soit pour de la formation, pour le congrès, ou pour l’élaboration des news et du magazine. Et nous sommes tous les jours surpris par le comportement de beaucoup de managers de club !

Bon nombre d’entre eux ont un voile devant les yeux, et pensent gérer remarquablement leurs clubs, car ils intègrent régulièrement de nouveaux concepts de cours, de nouveaux équipements, de nouveaux matériels, de nouveaux tarifs qui correspondent à la demande… 

Mais à la demande de qui ?

À la demande des fitness addicts ? À la demande du coach en quête de reconnaissance ? À la demande des médias ? À la demande de la concurrence ?

N’oubliez-vous pas quelqu’un ?

Prenez-vous vos décisions en fonction des personnes désireuses de renouer avec une activité physique, ou de s’entretenir tout simplement ? Vos choix se font-ils en fonction de la cible la plus importante de votre marché ? Placez-vous toujours l’adhérent au centre de tout ? L’adhérent qui, je vous le rappelle, est votre CLIENT ! À l’heure de l’hyper-segmentation du marché du fitness, n’est-il pas raisonnable de revenir aux fondamentaux, de privilégier la relation client, d’investir dans la formation des coaches, non pas pour apprendre une énième technique pour réaliser des abdos, mais pour apprendre à mieux suivre et connaître vos adhérents, à les motiver, à les fidéliser, à les écouter, à prendre soin d’eux… Les clubs de fitness ne seront jamais le 3e lieu de vie après le travail et le domicile, s’il n’y a pas de relations humaines, s’il n’y a pas d’empathie, s’il n’y a tout simplement pas de vie. 

Mais ça, c’est pas facile !

Chez Fitness Challenges, nous sommes, au quotidien, en contact avec les clubs de fitness… que ce soit pour de la formation, pour le congrès, ou pour l’élaboration des news et du magazine. Et nous sommes tous les jours surpris par le comportement de beaucoup de managers de club !

Bon nombre d’entre eux ont un voile devant les yeux, et pensent gérer remarquablement leurs clubs, car ils intègrent régulièrement de nouveaux concepts de cours, de nouveaux équipements, de nouveaux matériels, de nouveaux tarifs qui correspondent à la demande… 

Mais à la demande de qui ?

À la demande des fitness addicts ? À la demande du coach en quête de reconnaissance ? À la demande des médias ? À la demande de la concurrence ?

N’oubliez-vous pas quelqu’un ?

Prenez-vous vos décisions en fonction des personnes désireuses de renouer avec une activité physique, ou de s’entretenir tout simplement ? Vos choix se font-ils en fonction de la cible la plus importante de votre marché ? Placez-vous toujours l’adhérent au centre de tout ? L’adhérent qui, je vous le rappelle, est votre CLIENT ! À l’heure de l’hyper-segmentation du marché du fitness, n’est-il pas raisonnable de revenir aux fondamentaux, de privilégier la relation client, d’investir dans la formation des coaches, non pas pour apprendre une énième technique pour réaliser des abdos, mais pour apprendre à mieux suivre et connaître vos adhérents, à les motiver, à les fidéliser, à les écouter, à prendre soin d’eux… Les clubs de fitness ne seront jamais le 3e lieu de vie après le travail et le domicile, s’il n’y a pas de relations humaines, s’il n’y a pas d’empathie, s’il n’y a tout simplement pas de vie. 

Mais ça, c’est pas facile !

Téléchargez la version PDF