Fitness Challenges – Octobre/novembre 2016

Le slow fitness…

L’accélération vertigineuse de notre monde nous prive de temps. Ce qui est paradoxal, car 9 innovations sur 10 ont pour objectif de nous en faire gagner dans notre vie de tous les jours. Ce que l’on ne nous dit pas, c’est qu’en parallèle, nous avons multiplié nos obligations quotidiennes et nous sommes donc toujours en perpétuel déficit temporel !

Constamment sollicités et bombardés d’informations, nous nous agitons donc souvent en vain. Au travail comme dans la vie, il faut savoir lever le pied pour gagner en efficacité. Il existe d’ailleurs un mouvement de société en faveur du slow management, slow sexe, slow tourisme… et même du slow drinking.

Alors à quand le slow fitness ?

Nous constatons avec quelle fulgurante naissent et disparaissent certains concepts de club, certains cours collectifs, certaines techniques d’entraînement… Aujourd’hui, les plannings de cours évoluent sans cesse de peur de ne pas suffisamment répondre aux attentes des adhérents et de les voir quitter le club pour la concurrence plus réactive à suivre les modes !

D’où la question : Est-ce que la mode fait l’entraînement ? Est-ce que la mode est une source de motivation ?

Nous répondrons oui et non, car vous devez gérer dans vos clubs plusieurs populations différentes… Les Milléniums, avides de nouveautés, sont complètement « en trans » devant les créations et les nouvelles tendances qu’ils jettent en moins de temps qu’il n’en faut pour l’écrire.

A contrario, un grand nombre d’adhérents aujourd’hui souhaitent prendre du temps pour ressentir leur corps et leur âme. Il en résulte l’explosion des différentes disciplines de yoga et l’avènement du Pilates.

N’ayez donc pas peur de proposer du temps à vos adhérents dans vos clubs, car c’est un luxe de plus en plus inabordable. //

Téléchargez la version PDF