5 tendances marketing pour les trois années à venir

5 tendances marketing pour les trois années à venir

Au risque de nous répéter, nous vous rappelons qu’être propriétaire et/ou manager de club, c’est être gérant de société et par conséquent c’est maîtriser au mieux le mix marketing de base (produit, prix, positionnement et promotion) afin d’avoir une vision à 360° de ces curseurs qui font votre stratégie d’entreprise !

Alors que le monde du marketing poursuit une évolution fulgurante, et souvent imprévisible, il est primordial d’évaluer en permanence l’état du marché afin de conserver un avantage compétitif, sous peine d’être laissé à la traîne. Voici cinq tendances qui selon nous devraient guider les professionnels du marketing au cours des trois prochaines années, et nous vous donnerons quelques conseils pratiques pour les suivre.

1 : Les données cross-canal connectent le monde déconnecté au monde connecté

L’intégralité de l’expérience hors ligne et en ligne va converger dans les années à venir. Les consommateurs iront en boutique pour flâner, passer en revue et comparer les articles, mais la commande, elle, sera faite via un compère portatif. Dans le même temps, l’achat en ligne sera exécuté et livré au domicile d’un client sans les tracasseries du processus traditionnel d’encaissement, ni la corvée de charger les produits dans la voiture ou les transports en commun. Les professionnels du marketing n’en sont plus à proposer les mêmes produits sur différents canaux. Ce sont maintenant les canaux, qu’ils soient hors ligne ou en ligne, qui dictent le contenu. Aussi, les dernières conversations sur le Big Data ont tourné autour du fait de faire parler les données provenant de sources et de canaux différents, toujours dans le but d’en apprendre davantage sur les clients et les opportunités ratées. Les professionnels du marketing doivent avoir une vision claire de ce qu’ils cherchent à accomplir en combinant les données de différents canaux en ligne et hors ligne ; et en plaçant le client au centre de l’équation en toutes circonstances, quel que soit le canal. Beaucoup des distributeurs e-commerce investissent dans le marketing cross-canal, mais récemment un nombre croissant d’entre eux ont travaillé à rendre ces canaux plus efficaces en rendant les transactions efficientes et mesurables, indépendamment du canal lui-même, qu’il soit hors ligne ou en ligne.

2 : Du mobile-first au mobile-only

La croissance du marketing mobile s’est accélérée durant la dernière décennie. Nous avons constaté l’adoption par différentes organisations de stratégies allant du développement d’applications mobiles à l’utilisation de notifications, en passant par l’e-mail mobile, les technologies portatives, et plus encore… Les consommateurs comptent plus que jamais sur leurs smartphones, et l’utilisent avant de prendre une décision en visitant des sites Web ou des applications ; une tendance qui ne fera que s’accentuer dans les années à venir. Nous allons passer d’un monde où le développement pour mobile occupe une place secondaire à un monde où elle sera devenue prioritaire. Les entreprises de e-commerce vont enfin transformer les expériences d’achat pour les rendre complètement mobiles. Cette approche tout mobile sera innovante, en allant bien au-delà d’une conception basique pour plutôt intégrer des sites Web et des expériences d’achat réactives. L’expérience tout mobile conduira à des expériences d’achat sur mesure, conçues d’abord pour mobiliser l’utilisateur sur son appareil portable. Afin de rester compétitifs et innovants dans ce monde connecté, les professionnels du marketing doivent continuellement piloter et tester des stratégies mobiles auprès d’un petit échantillon de leurs utilisateurs (publics cibles). Si une marque ralentit son rythme d’innovation mobile, ou interrompt les tests et l’optimisation pour les appareils mobiles, elle met en péril la fidélité de ses utilisateurs actuels ainsi que l’acquisition de nouveaux clients.

3 : Le social commerce et Facebook payment

Le social commerce, l’utilisation d’un réseau social dans le contexte de transactions e-commerce, va devenir un canal d’achats dominant. En effet en 2015, Pinterest a lancé le bouton « Achetez-le » et Instagram a créé un programme publicitaire extensif appelé « Instagram Ads ». Au même moment, d’autres médias sociaux comme Twitter et YouTube ont aussi mis à jour leurs sites Web et leurs applis mobiles pour privilégier les achats e-commerce directement depuis leurs sites, ce qui définit clairement une tendance à la multiplication des options de social commerce dans un futur proche. Un article récent de Marketing Week, intitulé « Social commerce : dans quelle mesure les consommateurs sont-ils disposés à acheter à travers les médias sociaux ? », révèle que les « acheteurs sociaux » intègrent la visite des réseaux sociaux dans leur comportement d’achat quotidien, et y puisent l’inspiration de leurs achats dans les images qu’ils y voient. Presque un tiers des acheteurs en ligne (31 %) disent qu’ils utilisent ces canaux pour chercher de nouveaux produits à acheter. Le plus gros facteur de changement dans ce domaine pourrait d’ailleurs être l’acquisition récente par Facebook d’Oculus VR, leader de la technologie de réalité virtuelle (RV) et à mesure que Facebook progresse et continue d’embarquer de nouvelles technologies, il deviendra la plus grande plateforme d’achat au monde, projetant du même coup le concept de social commerce sous les projecteurs. Les autres médias sociaux devront être réactifs pour répondre aux attentes des consommateurs en social commerce.

4 : L’e-mail évolue d’un canal de masse à un canal transactionnel

Nombreux sont ceux qui ont prédit la mort de l’e-mail, et cette rumeur a persisté longtemps après l’avènement des médias sociaux. Cependant ce canal reste plus fort que jamais, continuant de croître en volume et en usage. Historiquement, l’e-mail a toujours été un canal gagnant pour les détaillants de toutes sortes. Ce canal, puissante bête de somme, entraîne le trafic, la mobilisation, et finalement, les transactions sur un site Web e-commerce ou une application mobile. Pouvez-vous imaginer un monde où les e-mails incluent un bouton permettant une interaction directement dans l’e-mail ? Acheter maintenant ? Dans un avenir proche, les détaillants seront capables d’envoyer un e-mail directement à leurs clients afin que ces derniers réalisent leurs transactions directement dans cet e-mail. L’email deviendra l’un des plus gros canaux de transaction sur terre, évoluant bien au-delà d’un canal de trafic. Google a déjà développé une technologie propriétaire appelée Pony Express qui permettra aux consommateurs de payer leurs factures directement dans un e-mail. D’autres méthodes pour faire des affaires instantanément à réception d’un e-mail suivront bientôt.

5 : Les machines répondent enfin aux promesses de personnalisation

La personnalisation n’est pas un concept nouveau. Les détaillants et les propriétaires de boutiques ont cherché à créer une expérience personnalisée pour les consommateurs depuis des siècles à cause de l’immense impact de la pertinence et de la personnalisation sur les consommateurs. Les professionnels du marketing ont évolué au-delà des facultés humaines de personnalisation, vers un monde de réseaux neuronaux, d’apprentissage automatique et d’intelligence artificielle. Aussi, toutes ces technologies tiennent enfin leurs promesses de personnalisation. Les professionnels du marketing les utilisent pour impulser les campagnes publicitaires, choisir le contenu, déterminer les offres, sélectionner les rabais, décider des canaux de diffusion et, oui, même pour optimiser au mieux la communication avec les clients importants. L’apprentissage automatique et l’intelligence artificielle joueront un rôle significatif dans tous les efforts marketing des détaillants, ce qui permettra aux responsables marketing de créer des expériences en temps réel plus personnalisées tout en supprimant les coûts d’extraction manuelle de données.Les entreprises e-commerce ont beau connaître la personnalisation avancée, l’apprentissage automatique et l’IA les feront accéder à une nouvelle dimension en la matière. Les algorithmes d’apprentissage automatique sont capables de rassembler les données et de personnaliser les expériences pour chaque visiteur unique, à partir de l’analyse de leurs comportements en temps quasi réel, ce qui rend inutiles les profils statiques basés sur des ensembles de données obsolètes ou groupés.

Votre club est-il prêt ?

Les consommateurs attendent des marques qu’elles les traitent comme des individus uniques, aux préférences évolutives. Les canaux numériquement modifiés augmentent en nombre et en complexité et, en même temps, les attentes des consommateurs augmentent plus rapidement que jamais. Les prochaines années seront une période de transformation pour le e-commerce et les distributeurs en tous genres. Ainsi il est intéressant de se poser la question, comment votre club se prépare-t-il au tournant marketing à venir dans les trois prochaines années ?


Thierry Poussin