Clubs de fitness, un service essentiel au Royaume-Uni ?

Clubs de fitness, un service essentiel au Royaume-Uni ?

Les gouvernements sont invités à classer les clubs dans la catégorie des « services essentiels » afin d’éviter les fermetures, et une aide sectorielle de 500 millions de livres sterling a été annoncée

Le syndicat ukactive affirme que si les installations d’activité physique ne sont pas considérées comme vitales pour la santé publique, des milliers de sites seront contraints de fermer définitivement en cas de deuxième fermeture.

Les gouvernements britannique et écossais devraient classer les clubs de fitness, les piscines et les centres de loisirs comme des services essentiels afin de leur permettre de rester ouverts même pendant un prochain confinement.

Cette classification mettrait ces installations dans la même catégorie que les supermarchés, les pharmacies, les banques et les cabinets médicaux.

Au début de ce mois, un document a laissé entendre que le gouvernement britannique envisageait un système de fermeture à trois niveaux, avec des « feux de signalisation », si le nombre d’infections par la COVID-19 augmentait considérablement.

Selon des informations parues dans la presse nationale, cette approche à trois niveaux entraînerait la fermeture des entreprises d’activité physique, de sport et de loisirs de base au niveau d’alerte « rouge » (le plus élevé).

Les dirigeants du secteur de l’activité physique craignent que toute nouvelle fermeture soit désastreuse pour les opérateurs – ukactive et le CIMSPA (Chartered Institute for the Management of Sport and Physical Activity) ont déjà déclaré que jusqu’à 48 % des installations de loisirs publiques pourraient fermer d’ici la fin de 2020, ce qui entraînerait la perte de 300 000 emplois.

« Alors que le gouvernement est confronté à des décisions difficiles concernant les restrictions pour contrôler le virus, les installations de fitness et de loisirs doivent être reconnues, au même titre que le commerce de détail essentiel, fournissant un service vital à la nation », a déclaré le PDG d’ukactive, Huw Edwards.

« Le secteur de la remise en forme et des loisirs a un rôle crucial à jouer pour maintenir les gens en bonne condition pour combattre la COVID-19 pendant l’automne et l’hiver. »

« Nous avons partagé les dernières données du secteur avec les gouvernements, montrant que le nombre de personnes ayant des cas confirmés de COVID-19 qui ont fréquenté des installations sportives – avant d’être confirmées positives – est extrêmement faible », a-t-il déclaré.

Selon le Guardian, le gouvernement a cependant écouté ces préoccupations et envisage un plan de 500 millions de livres pour sauver les installations sportives de la fermeture, ainsi que l’élaboration d’un plan de sauvetage urgent pour pas moins de huit activités sportives.

Laisser un commentaire