DAAMMM ! Tibo Inshape : le phénomène fitness de Facebook…

DAAMMM ! Tibo Inshape :  le phénomène fitness de Facebook…

Age : 23 ans
Poids :
73 Kg
Taille :
1m75
Mensuration des biceps :
42 cm
Nombre de tractions maximum :
20
Nombre de pompes maximum :
100

et 213 000 « Likes » sur facebook !

tiboinshape

1°) Comment vivez-vous cette popularité aujourd’hui ?

Ecoutez, dans la vie au quotidien je ne le remarque pas vraiment puisque j’habite toujours chez mes parents, et qu’Albi n’est pas vraiment une ville étudiante. Par conséquent peu de personnes m’arrêtent dans la rue là-bas. Je ne sors pas spécialement pour me montrer dans la rue, je suis une personne plutôt introvertie, et qui n’aime pas spécialement se montrer.

Par contre sur Toulouse c’est assez différent quand je sors ou que je me balade dans la rue, les personnes m’arrêtent et me demandent de prendre des photos. C’est quelque chose d’inhabituel pour moi et je trouve ça agréable de passer du temps avec mes fans.

L’événement du Salon du Fitness à Paris en Mars 2015, m’a ouvert les yeux et m’a fait réaliser que le nombre de fans sur Facebook n’était plus seulement « un nombre » mais il devient absolument réel. Ce sont des personnes qui sont là derrière vous et qui vous soutiennent.

2°) Comment êtes-vous arrivé à créer votre personnage ?

Tibo Inshape n’est pas un personnage ! Tibo Inshape est vraiment moi. Après l’aisance face à la caméra s’est faite petit à petit. Les premières vidéos ont été compliquées au départ à tourner puis aujourd’hui c’est de plus en plus simple pour moi de jouer devant la caméra. C’est ma préoccupation principale.

3°) Nous croyons savoir que vous avez commencé avec des vidéos d’humour ; Facebook est la partie émergée de l’iceberg. C’est de la communication, du fun et le marketing de « Tibo Inshape ». Mais qu’en est-il de la partie immergée ?

Alors tout d’abord, mon travail aujourd’hui est de créer mes vidéos, ce qui me prend une énorme partie de mon temps. Il me faut trois jours pour en faire une seule. Puis je m’occupe de mes commandes, c’est-à-dire, je prépare les colis et je les envoie. Pour finir je m’occupe de répondre à tous les messages que ce soit sur Facebook, Twitter ou bien Instagram.

4°)Vivez-vous de votre activité sur Facebook ?

Je ne vis pas de mon activité sur Facebook, ce n’est pas ce qui me fait gagner ma vie aujourd’hui. Mais dans la globalité je pense que je pourrais en vivre.

5°)Avez-vous des contrats avec des marques dans le fitness, le sport, la santé ou dans la mode ?

J’ai ma propre marque de vêtements : NO PAIN NO GAIN, et je suis en partenariat avec un complément alimentaire My Protéine. Je ne cherche pas à avoir trop de partenaires. Il ne faut pas être trop gourmand, cela devient dur à gérer après.

6°) Où vous entraînez-vous et combien de fois par semaine ?

Je m’entraine dans une petite salle près de Toulouse, 6 fois par semaine.

7°) Faites-vous de la musculation traditionnelle (poids, barres…) ou du fonctional training, du TRX, du Kettle belt ou du crossfit ?

Je suis et je resterai sur la musculation traditionnelle avec les poids et les barres.

8°) Participez-vous aux nouvelles courses : Reebok Spartan Race ou le Mud Day ?

Non mais pourquoi pas, ça pourrait être intéressant, une bonne expérience.

9°) Quels sont tes projets dans le milieu professionnel du fitness ou dans d’autres domaines ?

Pour l’instant dans le milieu du fitness professionnel, je souhaite tout simplement continuer mes vidéos sur Facebook. Tout ce qui me plait c’est aider et motiver les personnes autour de moi, mes fans. Je trouve que mes vidéos ont déjà une portée incroyable, je verrais donc par la suite comment tout cela évoluera.

Je n’ai pas spécialement d’idée pour d’autres domaines pour l’instant, on verra les opportunités qui s’ouvriront à moi.

10°) Comment pensez-vous mettre à profit cette popularité dans vos prochains business ?

Je souhaite travailler dans le milieu du Fitness par la suite, j’espère et je pense que c’est des personnes qui auront déjà entendu parler de moi. Je commence à être assez reconnu dans ce milieu-là. Je veux rester dans le même secteur d’activité.

J’ai un désir d’ouvrir ma propre salle de sport, donc la médiatisation sur les réseaux sociaux sera mon principal atout. Je communiquerai toujours à travers ce nouveau media.

A.BARKATE

Plus d’infos ici : tiboinshape.com facebook.com/tiboinshapeyoutube.com