Découvrez « Les secrets des All Blacks » : 15 leçons de leadership

Découvrez « Les secrets des All Blacks » : 15 leçons de leadership

Triple Championne du monde de rugby (1987, 2011 et 2015) et championne du monde en titre, l’équipe des All Blacks est considérée comme la plus grande équipe sportive de tous les temps, tous sports confondus. Depuis le passage à l’ère professionnelle, elle atteint un extraordinaire taux de réussite de 86 % !

› Comment font les All Blacks pour gagner (ce n’est pas qu’une question d’entraînement) ?
› Pourquoi sont-ils de fantastiques compétiteurs ?
› Comment transforment-ils une vision en action, un objectif en pratique et la pression en résultats ?
› Comment se sont-ils structurés en terme de management ?
› Que pouvons-nous concrètement apprendre d’eux ?
› Est-ce si éloigné du fonctionnement des plus grandes entreprises mondiales ?

Ce livre révèle les secrets d’une équipe qui gagne et comment s’en inspirer.
Pendant cinq semaines, l’auteur James Kerr, écrivain et conférencier, était en total immersion dans le quotidien de l’équipe des Blacks lors de la préparation de la Coupe du monde 2011. Cette position privilégiée lui a permis d’appréhender une culture extraordinaire de la performance reliée aux valeurs humaines. Cela lui a également permis de découvrir que les méthodes All Blacks, fondées sur la culture maorie et son transfert au management moderne, constituent un modèle dont tous les managers peuvent s’inspirer pour amener une équipe à l’excellence, que ce soit en entreprise ou au sein d’un groupe sportif.

De cette expérience, James Kerr tire 15 leçons pratiques de leadership qui permettront à une équipe d’atteindre ses objectifs majeurs : « se donner les moyens de gagner, faire triompher ses couleurs et laisser un héritage à ceux qui suivront. »

Parmi les 15 leçons à retenir des Secrets des All Blacks…

  1. « D’abord l’humilité. »
    Pour un All Black, aucune tâche n’est trop humble si elle est nécessaire. Un All Black ne s’attend pas à ce qu’un autre fasse le travail à sa place, à ce que les choses lui soient servies sur un plateau.
    Exemple : Nettoyer le vestiaire…
  1. « Le caractère prime sur le talent. »
    Au moment de sélectionner un joueur, le manager doit privilégier l’état d’esprit au talent. Un groupe d’individus talentueux dépourvus de discipline personnelle et collective finira inévitablement par se perdre et échouer. C’est toute la différence entre une vraie équipe et une simple addition de d’individus, aussi talentueux soient-ils.
  1. « C’est quand on est au top qu’il faut tout changer. »
    Le succès n’est jamais pérenne. C’est quand tout va pour le mieux que nous pouvons très vite basculer du mauvais côté. Une organisation va vers un déclin inéluctable si les managers n’anticipent pas le changement lorsqu’ils sont à l’apogée de la réussite. Leur rôle est de savoir se réinventer et comment y parvenir. « Quand vous êtes au top de votre jeu… changez de jeu ! ». C’est la méthode des All Blacks pour rester au meilleur niveau.
  1. « Demander pourquoi ? »
    Pour accomplir quelque chose de grand, il faut avoir le sentiment d’être investi d’une mission supérieure, d’être privilégié. Pourquoi faisons-nous cela ? Quelle est notre mission ultime ? Les managers ont la possibilité d’appliquer des techniques – incluant le storytelling – afin de transformer le destin d’un groupe, d’une entreprise, de matérialiser une vision en action.
  1. « De modestes améliorations effectuées sans relâche. »
    Si on identifie 100 paramètres fondamentaux dans l’exercice de son activité ou son sport et qu’on améliore chacun d’entre eux de 1 %, correspondant à un cumul de détails, ces améliorations, mises bout à bout, feront la différence.
  1. « Faire la passe. »
    Un leader doit créer un environnement qui favorise le développement personnel des membres de son équipe, un environnement d’apprentissage développant les compétences, les connaissances et le caractère. Les leaders éclairés délèguent volontairement leurs responsabilités afin de susciter l’engagement de leur équipe et ainsi permettre à chacun de s’adapter à leur environnement. Les leaders créent des leaders. Ils donnent les outils, transmettent puis s’effacent.

Le haka, bien plus qu’un simple chant guerrier Maori
Toute équipe qui s’oppose à l’équipe nationale de rugby néozélandaise – les All Blacks – doit faire face au haka, un défi hautement ritualisé lancé par un groupe de guerriers à un autre. Les foules l’adorent, tout comme les responsables marketing, il est au coeur de la marque des All Blacks. Ce n’est toutefois pas la raison pour laquelle l’équipe l’exécute. Les All Blacks s’appuient sur le haka pour se reconnecter à leur objectif fondamental, se connecter à l’essence de leur culture, pour convoquer leurs ancêtres et demander leur aide dans la bataille, pour intimider l’adversaire et tisser des liens entre eux. Les adversaires des All Blacks ont différentes manières d’affronter le haka. Certains tentent de l’ignorer, d’autres avancent à sa rencontre, la plupart l’affronte épaule contre épaule. Quelle que soit la manière, en son fort intérieur, l’équipe adverse sait que ce à quoi elle fait face ne se résume pas à un simple groupe de quinze joueurs. Elle est confrontée à une culture, une identité, une éthique, un système de croyance et à un objectif et une passion collective qui outrepassent tout ce qu’elle a connu jusque-là. Souvent, lorsque le haka atteint son paroxysme, l’équipe adverse a déjà perdu.

Découvrez le nouvel ouvrage sur l’équipe mythique des All Blacks intitulé « Les secrets des All Blacks » de James Kerr : www.thierrysouccar.com/