Des vaccins plus efficaces chez les personnes qui font de l’exercice !

Des vaccins plus efficaces chez les personnes qui font de l’exercice !

Les personnes physiquement actives ont 50 % plus de chances de développer des niveaux plus élevés d’anticorps après avoir reçu un vaccin, par rapport aux personnes physiquement inactives.

Cette conclusion est tirée d’une étude de l’université Caledonian de Glasgow, qui suggère que le fait d’inciter les gens à faire de l’exercice peut augmenter considérablement l’efficacité des campagnes de vaccination.

L’étude a également révélé que 30 minutes d’activité 5 jours par semaine diminuent de 37 % le risque de tomber malade et de mourir de maladies infectieuses.

Selon le professeur Sébastien Chastin, l’un des auteurs de l’étude, ces résultats pourraient avoir des implications importantes pour les futures réponses aux pandémies.

Écrivant pour le Forum économique mondial, Chastin a déclaré : « Nous savons déjà que l’activité physique est l’un des moyens les plus efficaces de prévenir les maladies chroniques, au même titre que le fait de suivre un régime alimentaire sain et de ne pas fumer. Une précédente étude datant de 2008 avait déjà révélé que l’inactivité physique était responsable de plus de cinq millions de décès prématurés chaque année.

« Aujourd’hui, notre examen systématique des preuves montre que l’activité physique régulière renforce le système immunitaire humain, réduit de plus d’un tiers le risque de tomber malade et de mourir d’une maladie infectieuse et augmente considérablement l’efficacité des campagnes de vaccination.

Cela a des implications importantes pour les réponses aux pandémies. »

Pour l’étude, Chastin et son équipe ont rassemblé et examiné toutes les preuves disponibles concernant l’effet de l’activité physique sur le risque de tomber malade et de mourir de maladies infectieuses telles que la pneumonie – une cause fréquente de décès due au COVID-19 – sur le fonctionnement du système immunitaire et sur les résultats de la vaccination.

« Nous avons trouvé des preuves fiables que l’activité physique régulière renforce le système immunitaire humain », a ajouté Chastin.

« Dans le cadre de 35 essais indépendants randomisés et contrôlés – l’étalon-or des preuves scientifiques – l’activité physique régulière a entraîné une augmentation des taux d’immunoglobuline IgA, un anticorps. Cet anticorps recouvre la membrane muqueuse de nos poumons et d’autres parties de notre corps où les virus et les bactéries peuvent pénétrer.

L’activité physique régulière augmente également le nombre de cellules T CD4+, qui sont chargées d’alerter le système immunitaire en cas d’attaque et de réguler sa réponse.

Enfin, dans les essais contrôlés randomisés que nous avons étudiés, les vaccins semblent plus efficaces s’ils sont administrés après un programme d’activité physique. Une personne active a 50 % plus de chances d’avoir un taux d’anticorps plus élevé après le vaccin qu’une personne non active. »