Enquête Active-FNEAPL : Un marché qui redémarre doucement…

Enquête Active-FNEAPL : Un marché qui redémarre doucement…

Le marché du fitness a été particulièrement dynamique ces dernières années.

D’après un rapport publié par Deloitte en 2019, le taux de pénétration de la population française est de 8,9 %.

La pandémie de la Covid-19, les périodes de confinement et les contraintes sanitaires ont fortement impacté le marché du fitness. Le rapport réalisé par Ceres et Active-FNEAPL en 2021 sur le marché de 2020 mettait en évidence une baisse importante du chiffre d’affaires, une diminution des abonnés et des risques de fermeture pour un nombre significatif de salles.

Dans ce contexte, il est plus que jamais utile de suivre au plus près et de manière annuelle l’évolution du secteur pour pointer les difficultés mais aussi les signes de reprise.

L’ENQUÊTE A RÉPONDU À PLUSIEURS OBJECTIFS :

Recenser les différentes salles de remise en forme pour établir le plus précisément possible le nombre d’entreprises actives sur ce secteur.

Détailler les indicateurs clés et les mettre en perspective avec les enquêtes précédentes.

Nos résultats sont centrés sur l’année 2021, mais utilisent aussi des données de 2020 pour établir des comparaisons et saisir l’impact de la crise.

1- LA DIVERSITÉ DES ESPACES COMME MODE DE DISTINCTION DES SALLES

La diversité des espaces de pratique proposés peut permettre de distinguer différents profils de salles.
Il faut d’abord noter que le nombre d’espaces disponibles et donc d’activités proposées n’est pas forcément en lien direct avec le prix de l’abonnement.

Ainsi, 82,4 % des salles qui ont un coût faible mensuel moyen (moins de 40 €) ont au moins 4/5 espaces de pratiques différents. Il s’agit des salles bas coût pour l’essentiel.
En opposition 18,2 % des salles qui ont un tarif plus élevé que 40 € (et parfois très élevé) ne proposent qu’une seule activité ; ce sont des salles spécialisées, on y retrouve essentiellement les salles proposant des espaces aquatiques mais aussi dans une moindre mesure celles centrées sur le Functional Training, le Pilates/yoga ou le Crossfit.

ENQUÊTE Active-FNEAPL : Un marché qui redémarre doucement…

ENQUÊTE Active-FNEAPL : Un marché qui redémarre doucement…

2- PROFILS GÉNÉRAUX

Nous reprenons ici les catégories faites en 2020.

# Les salles indépendantes

Les spécialisées : des salles de petite taille, onéreuses et au nombre d’activités limité. La taille moyenne de ces salles, le nombre d’abonnés moyen ainsi que le CA moyen sont sous les moyennes de l’échantillon.
Elles ont souvent moins d’un salarié en moyenne (0,8).
Le prix de l’abonnement est élevé (87,8 € en moyenne).
Ce sont des salles qui se positionnent en utilisant une stratégie de focalisation.
Elles présentent un risque ressenti moyen de liquidation en raison des conséquences de la crise sanitaire.

Les hyper-salles : de trés grandes salles souvent haut de gamme aux prestations très diverses.

La taille des salles, le nombre d’abonnés et le CA sont au-dessus des moyennes de l’échantillon.
Le nombre de salariés est important (en moyenne 11,5).

Elles ont en général un prix supérieur é la valeur médiane (52,8 € en moyenne). Leur stratégie de différenciation est la diversification mais aussi la sophistication. Leur risque de liquidation est faible (3/10 en moyenne).

Les intermédiaires : des salles de taille moyenne. Ces salles sont intermédiaires par rapport aux précédentes. Elles sont souvent d’une superficie un peu inférieure à la moyenne (767 m2), ont un nombre d’abonnés proche de la moyenne et un CA inférieur.
Le nombre de salariés est moyen (3,5).
Le prix de l’abonnement est inférieur aux deux précédents types.
Leur risque ressenti de liquidation est plus fort (4,7/10).

ENQUÊTE Active-FNEAPL : Un marché qui redémarre doucement…

ENQUÊTE Active-FNEAPL : Un marché qui redémarre doucement…

# Les franchises/réseaux

Pour les réseaux, nous avions identifié trois catégories à partir du prix de l’abonnement.

  • Les Low cost : moins de 30 € mensuels
  • Les Medium : entre 30 et 40 €
  • Les Premium : plus de 40 € mensuels

Ce qui distingue ces trois catégories ce sont : le volume de cours collectifs (faible dans les salles low cost et plus important (39,2 h en moyenne) pour les salles Premium) et la taille, les salles low cost étant souvent plus grandes que les autres.

Plus on monte en gamme, plus les salles s’appuient sur des coachs indépendants (40 % des salles Premium ont recours à des travailleurs indépendants).

ENQUÊTE Active-FNEAPL : Un marché qui redémarre doucement…

ENQUÊTE Active-FNEAPL : Un marché qui redémarre doucement…