Espace détente et fitness : la valeur ajoutée d’un hôtel

Espace détente et fitness : la valeur ajoutée d’un hôtel

Back to the 50’S.

C’est le voyage qu’a choisi de proposer Delphine Juhel à sa clientèle. Elle a ouvert son établissement en plein de cœur de Paris – Le Platine Hôtel – en septembre 2011, comme un hommage à Marilyn Monroe et à son époque… Portraits géants de la star ou de ses contemporains en guise de têtes de lit, design et ameublement rétro et un espace Wellness « indispensable » pour répondre à une demande crois-sante de la clientèle business, touristique ou parisienne. « Un hôtel n’est plus un lieu de passage, un dortoir, souligne Delphine Juhel. Nous devons proposer une déconnexion totale à nos clients, qu’ils viennent pour un salon professionnel à Ver-sailles ou visiter Paris. Aujourd’hui nous avons également remarqué que les Parisiens, faute de temps, se laissaient tenter par une soirée ou un week-end dans leur ville, à l’hôtel ». Et c’est pour mettre en œuvre cette volonté d’offrir un moment d’évasion au cœur de la capitale que l’ambiance et les services du Platine Hôtel ont été particulièrement soignés.

Comment aménager et gérer le spa d’un hôtel ?
Delphine Juhel a réservé le sous-sol de son établissement au spa. 40 m2 avec des équipements fitness de « premiers secours » : tapis de course face à la célèbre route 66, step, bancs et haltères. Un espace en libre service ou accompagné d’un coach sur demande. L’espace bien-être abrite un hammam, un sauna et une cabine de massages double. Le service est externalisé auprès d’Omnisens, un ancien spa de la capitale qui a choisi une reconversion auprès des établissements hôteliers. Des « packs » spéciaux – chambre et massages – sont pro-posés notamment pour satisfaire cette nouvelle clientèle parisienne qui « pour changer et s’offrir quelques heures de vacances, s’offre après un resto et un spectacle, une nuit chez nous ». L’espace – hors massage – est inclus dans le prix de la chambre. Pour les clients extérieurs à l’hôtel, des abonnements sont proposés : 18 € les 2 heures, 60 € la semaine, 90 € le mois et 600 € l’année.

Marie Dorian