Le club du futur sera virtuel, gamifié et totalement immersif

Le club du futur sera virtuel, gamifié et totalement immersif

L’évolution du marché du fitness aux États-Unis impacte directement les marchés européens et donc notre marché. Un certain nombre d’experts dégagent les tendances de demain.

l’intérêt pour le fitness ayant atteint un niveau record, les marques réimaginent l’expérience du club de fitness. Attendez-vous à des technologies beaucoup plus innovantes, à des expériences sociales de pointe et à des lieux improbables, faits de briques et de mortier.

Dans un avenir proche, vous pourriez faire une séance d’entraînement juste en allant chercher votre pain. Votre club de fitness sera situé dans le marché local, peut-être à quelques mètres du rayon des fruits et légumes. Vous y mettrez un casque VR léger et vous pédalerez dans un monde virtuel exotique, tandis que des traqueurs compteront chaque instant. Lorsque vous aurez terminé, votre téléphone vous demandera de réserver un massage – il saura exactement quels sont les muscles qui vous font mal.

Ce n’est pas si loin : le secteur actuel des clubs de fitness offre un maximum de commodités et de personnalisation, en partie grâce à la technologie de l’intelligence artificielle. Et comme les consommateurs s’intéressent beaucoup plus à la santé et au bien-être, les clubs se développent plus rapidement et sont plus innovants que jamais : selon le Global Wellness Institute, les clubs ont vu leurs revenus augmenter de 50 % au cours de la dernière décennie.

Quel est donc le moteur actuel du marché des salles de sport ? Et comment les clubs vont-ils se différencier dans les années à venir ? Voici quelques-unes des tendances commerciales et culturelles qui remodèlent les entraînements collectifs.

Des lieux inattendus

Les clubs de fitness, qu’ils soient de type « big box » ou « boutique gym », repensent leur localisation immobilière, de plus en plus de studios s’installant dans des endroits improbables – centres commerciaux, aéroports et même supermarchés. Et alors qu’ils étaient autrefois ignorés par les propriétaires de centres commerciaux, ils sont maintenant des locataires très recherchés.

L’année dernière, la franchise OrangeTheory s’est associée à Hy-Vee, un détaillant de produits alimentaires basé dans l’Iowa, tandis que ShopRite a ouvert un studio de remise en forme dans le New Jersey. Certains magasins Whole Foods proposent une gamme de cours d’entraînement dans leurs locaux, tandis que CVS Health teste des « centres de santé » où les clients suivent un cours de yoga en attendant de se faire servir en pharmacie.

Le dernier concept store de la marque de prêt-à-porter Lululemon se résume à un restaurant, un centre de fitness et un bar à smoothie, le tout réuni en un seul et même lieu.« Il y aura un studio ou une boutique gym situé tout près de l’endroit où vous ferez vos courses », explique Cedric Bryant, président et directeur scientifique de l’American Council on Exercise (ACE). « Il se prête tout simplement à ce style de vie très actif. »

De même, les gyms en briques et mortier étendent les cours hors de leurs quatre murs. Un certain nombre de boutiques gyms, telles que Barre3 ou The Class de Taryn Toomey, proposent des retraites et des séminaires tout au long de l’année (qui affichent complet en quelques jours).

ClassPass propose des « escapades », des expériences de bien-être d’une journée en collaboration avec des spas et des clubs de fitness dans tout le pays. Il existe même aujourd’hui des festivals entiers consacrés à la remise en forme et au bien-être.

Tout sera un spectacle

Alors que les Millenials accordent une grande importance à l’expérience, les studios de fitness associent de plus en plus le fitness au divertissement. Cela signifie que le personnel est plus que de simples instructeurs, il s’agit de formateurs qui inspirent, amusent et motivent les pratiquants.

« Les instructeurs essaient vraiment de créer ce genre d’expérience engageante, presque semblable à une performance », explique Cedric Bryant, qui souligne l’utilisation de techniques de science du comportement pour établir un lien émotionnel avec les clients. « Du point de vue de la programmation, ils s’éloignent de l’approche unique et à l’emporte-pièce pour adopter une approche plus individualisée et personnalisée. »

SoulCycle a perfectionné ce modèle en préparant les mannequins à devenir des gourous quasi-cultes et en réimaginant ce à quoi ressemble un cours collectif. L’année dernière, la marque a introduit la musique en live avec des groupes prometteurs ainsi que des DJ de la nouvelle génération.

Attendez-vous à des expériences plus innovantes faisant appel à l’audio (musiciens, son surround), aux écrans (théâtre immersif), et à la programmation (contenu de réalité virtuelle comme VirZoom).

Plus que du fitness

Avec la fusion de la remise en forme et du bien-être, les clubs élargissent leur offre pour inclure des services à nouveau associés aux spas. Des studios comme OrangeTheory s’associent à des spécialistes du stretching, tandis que d’autres investissent dans des outils de récupération comme les rouleaux de mousse, les manchons de compression et les appareils de thérapie par percussion Theragun.

Des clubs premium ajoutent des équipements tels que des float tanks et des stations de perfusion. Equinox s’est récemment associé à la marque de bien-être au cannabis Papa Barkley pour devenir le premier grand club de fitness national à proposer des massages de récupération au CBD.

« La tendance des consommateurs à combiner le temps passé à faire de l’exercice physique avec une récupération active va s’accentuer », prédit Meredith Poppler, vice-présidente de la communication de l’International Health, Racquet & Sportsclub Association (IHRSA). « Alors que les séances d’entraîne-ment plus courtes et efficaces, de type HIIT, seront probablement toujours populaires compte tenu du peu de temps dont disposent la plupart des consommateurs, les consommateurs de fitness sont plus conscients de l’importance de la récupération et du bien-être et y sont davantage sensibilisés. »

Un certain nombre de marques intègrent également un modèle plus holistique qui inclut l’alimentation et le mode de vie. Le F45 Challenge, par exemple, est un événement qui dure toute la saison et qui permet aux membres du studio F45, d’avoir accès à des nutritionnistes et à une application qui comprend des plans de repas quotidiens et des traqueurs de calories, ainsi que la livraison de produits alimentaires et de repas.

En proposant un programme alimentaire et de remise en forme complet, F45 est mieux à même d’inciter ses adhérents à s’engager dans un mode de vie sain et, surtout, à rester fidèles au studio.

Le nouveau social

a salle de sport n’est plus seulement un lieu d’exercice, c’est le nouveau lieu de rassemblement.

La « communauté » est le mot à la mode ces derniers temps, chaque studio s’efforçant de construire un réseau de clients engagés. De grands clubs imitent l’atmosphère des boutiques gym en construisant un « club dans le club », un espace plus compact et plus intime à l’intérieur de leurs quatre murs.

« La personnalisation et le tribalisme alimentent la demande de boutiques, en particulier chez les Millenials », explique Meredith Poppler. La plupart des gens veulent être avec « leur peuple », des gens comme eux qui ont les mêmes passions. Les boutiques gym répondent à cette demande, que vous soyez un cycliste, un passionné de yoga, ou un CrossFitter.F45, la franchise de boutiques de fitness qui connaît la plus forte croissance, organise des compétitions entre différents clubs de l’enseigne et organise le brunch du dimanche.

Il y a aussi des groupes de fitness, comme Electric Flight Crew, qui proposent un « happy hour sans douche » après une heure de cardio ou de course. Ils limitent les groupes à 50 personnes afin que leurs membres, pour la plupart de jeunes professionnels, puissent nouer des relations fructueuses.D’autres marques rassemblent les gens en adoptant des stratégies provenant de secteurs tout à fait différents.

Life Time a lancé un concept de coworking qui combine des espaces de bureau avec son installation de clubs de fitness abordables. Désormais disponible dans quelques villes sélectionnées, ce concept hybride propose des canapés en cuir et des tapis chics, ainsi que des équipements de fitness et l’organisation d’événements.

Pour aller plus loin, certains clubs se réimaginent comme des clubs sociaux. Des clubs récemment ouverts comme le Remedy Place à Los Angeles et le Ghost à New York offrent une expérience haut de gamme réservée aux adhérents. Dans ces lieux luxueux, les clients boivent des cocktails de plantes adaptogènes dans des « bars » d’élixirs, et sont encouragés à fréquenter des lobbys chics régulièrement après leur entraînement.

Cedric Bryant note que les clubs continueront à brouiller les lignes entre ce qui s’est passé historiquement à l’intérieur et à l’extérieur du club : « Les gymnases commencent à reconnaître que s’ils peuvent en faire un mode de vie pour les gens, leur rétention à long terme va s’améliorer. »

Surcharge technologique

En moins de deux ans, ce qui était autrefois considéré comme un gadget est devenu la norme : les studios ont rapidement adopté des moniteurs de fréquence cardiaque et des vêtements pour responsabiliser les clients ainsi que pour dynamiser les séances.

OrangeTheory a contribué à généraliser l’utilisation de la technologie en cours en diffusant en temps réel les statistiques des membres – distance, calories brûlées. Aujourd’hui, un certain nombre de studios utilisent des traqueurs d’activité pour fournir des informations plus précises, non seulement pendant les cours, mais aussi tout au long de leur abonnement au club. Cette technologie a dépassé le stade du poignet et est devenue un équipement intégré.

CKO Kickboxing, par exemple, utilise des traceurs de coups de poing portables – mesurant la vitesse, l’intensité et le nombre de coups de poing – dans les cours de kickboxing de sa franchise. Même les vêtements d’entraînement se transforment : les vêtements de performance intelligents (chemises, chaussures, chaussettes) équipés de capteurs améliorent les mouvements.

Asensei est une entreprise qui développe des vêtements dotés de capteurs qui détectent la posture, la technique et la forme afin d’utiliser les données pour un entraînement en temps réel. L’entreprise new-yorkaise NOVA Fitness Innovation met tout en œuvre en centrant l’ensemble de l’entraînement sur une technologie de pointe. Elle s’appuie sur des combinaisons complètes qui exploitent la stimulation électrique des muscles (EMS) pour créer des contractions involontaires dans les muscles.

En outre, de plus en plus de marques envisagent des moyens d’attirer des clients en dehors des cours en lançant leurs propres applications de fitness en streaming, un marché qui devrait atteindre 10,9 milliards de dollars d’ici 2026. Les grands clubs de gym comme Crunch et Anytime Fitness, ainsi que les petits studios comme Lekfit et Tracy Anderson, proposent des plateformes d’entraînement virtuel à la demande.

Une approche transparente

MindBody et ClassPass ont rendu la réservation d’un cours de fitness très simple. Mais au cours de l’année à venir, ces plateformes ne se contenteront pas de vous permettre de programmer vos séances d’entraînement, elles anticiperont vos prochains besoins en matière de bien-être ou vous présenteront même le prochain grand truc en matière de fitness.

La prochaine version de MindBody adopte une approche plus holistique en proposant des traitements de spa – cryothérapie, saunas infrarouges, etc. – qui s’associent à l’exercice que vous avez effectué. Elle s’appuiera sur l’IA pour analyser l’historique d’un membre afin d’anticiper ses intérêts futurs ou pertinents, ou peut-être même pour recommander de nouvelles expériences dans le quartier.

L’application est déjà connectée à plus de 60 000 services couvrant la remise en forme, le bien-être, la beauté et les thérapies alternatives comme l’acupuncture ou la méditation.« Les consommateurs d’aujourd’hui veulent beaucoup de variété », déclare Amaya Weddle, vice-présidente de MindBody chargée de la recherche et du marketing des produits, en notant un changement important sur le marché où le bien-être est désormais associé à la forme physique.

« Les clubs sont toujours à la recherche de nouvelles sources de revenus et reconnaissent qu’en proposant des ateliers de récupération ou en s’associant avec d’autres studios dans leur région, ils peuvent tout simplement créer un engagement plus important avec leurs consommateurs. » Il sera également beaucoup plus facile de s’engager avec votre studio. MindBody simplifiera bientôt l’expérience de la salle en utilisant une technologie qui permettra aux membres de ne plus devoir faire la queue pour s’inscrire à un cours ou acheter une bouteille d’eau.

« Ces services seront mis à disposition pour que les gens puissent effectuer des transactions vraiment transparentes », explique Amaya Weddle. « Ainsi, les employés du club pourront consacrer du temps à nouer des relations et à servir leurs clients plutôt que d’être coincés derrière un comptoir de vente ou d’accueil. »


Thierry poussin

Laisser un commentaire