Le digital dans le sport de masse

Le digital dans le sport de masse

Un article publié sur globalsportsjobs.fr, écrit par Steve Dews, chef de la technologie pour Limelight Sports. Dans cet article il est question de l’impact de l’évolution du digital dans le sport de masse selon l’auteur, notamment sur ces points :

– Le Big Data. Certes, nous connaissons déjà toutes ces applications de tracking, d’entraînements, etc. Cette vente d’application ne cesserait d’augmenter en passant de 43,8 milliards d’unités vendues en 2013 à 56,2 en 2017. Ce que recherchent les marques est la récupération de façon consistante d’une grande quantité et qualité d’informations sur les participants : leurs clients.

– Les communautés devraient envahir la toile, des petits groupes pouvant faire énormément de bruit. Les applications et les hashtags rassembleront des communautés de niche au sein même de la communauté plus large du sport. Les marques exploiteront ces niches et l’espace digital commencera également à être occupé par des applications dédiées à ces niches.

– La natation aussi cette année s’amusera avec la technologie. En 2015, les exemples que l’on peut citer sont Flyfit (une chevillière de natation dotée d’un système de tracking) ou swimmo (une montre tracking de natation). Aujourd’hui, Swimbot (objet qui s’insère dans le bonnet) se lance dans une recherche de financement. Pour l’instant, la technologie pour la natation est bien trop onéreuse, mais il ne faudra pas attendre très longtemps pour qu’une organisation plonge dans cette aventure.

digitalFitness1

– Enfin, ce qui constitue une croissance énorme pour le digital, c’est la Réalité Augmentée, par exemple avec des développeurs travaillant déjà avec l’Hololens de Microsoft. L’impact réel sur le sport de masse se sentira certainement plutôt en 2017.

À suivre…