Le secteur allemand des clubs de fitness reste robuste !

Le secteur allemand des clubs de fitness reste robuste !

Le secteur allemand des clubs de remise en forme « reste robuste » – il n’a perdu que 11,6 % de ses membres.

L’industrie allemande des clubs a mieux résisté aux effets de la pandémie que beaucoup d’autres pays, malgré les fermetures et les perturbations généralisées, selon les chiffres que vient de publier l’organisme sectoriel DSSV.

L’organisation a constaté que le nombre total d’adhérents des clubs en Allemagne n’a diminué que de 11,6 % au cours de l’année 2020, laissant le pays avec 10,31 millions d’adhérents.

Le taux de fidélisation signifie que la pénétration globale du marché a chuté de 14 pour cent en 2019 à 12,4 pour cent.

Bien qu’il y ait eu quelques fermetures permanentes, le nombre de clubs de fitness n’a diminué que de 1,4 % en 2020.

Selon les chiffres de la DSSV, il y a maintenant 9 538 clubs de fitness dans le pays.

D’autres chiffres clés du rapport, qui décrit la santé de l’industrie allemande du fitness, montrent que l’industrie a généré des revenus de 4,16 milliards d’euros en 2020, soit une baisse de 24,5 % par rapport au chiffre de 5,51 milliards d’euros en 2019.

Contrairement à de nombreux pays où les salles de sport sont accessibles sur la base d’un paiement à l’acte ou sans paiement d’une cotisation, les contrats dans les salles de sport allemandes sont généralement plus contraignants et ont permis à la plupart des opérateurs de continuer à percevoir des cotisations pendant les confinements, la plupart d’entre eux proposant un report d’abonnement de la période fermée.

Cela a permis au secteur allemand des salles de sport de traverser la pandémie en meilleure forme que de nombreux autres pays.

Laisser un commentaire