Le yoga : effet de mode ou véritable tendance ?

Le yoga : effet de mode ou véritable tendance ?

Depuis quelques années, le yoga est pratiqué et promu comme une nouvelle manière de s’entraîner, et comme l’allié d’une bonne santé. Downey Jr. Trains (alias Iron Man), Lady Gaga, Jennifer Aniston… prônent une pratique régulière qui les aide dans leur quotidien à avoir un corps souple et athlétique, et un esprit clair. Pourtant, l’image liée au yoga reste encore pour bon nombre de personnes non initiées, un cours lent où l’on s’ennuie. Comment y voir un peu plus clair ? Comment choisir de programmer, ou pas, du yoga dans son club de fitness ?

QU’EST CE QUE LE YOGA ? LEXIQUE NON EXHAUSTIF POUR S’Y RETROUVER

Le yoga à l’origine vient du mot sanskrit “yuj” qui signifie union. C’est une pratique globale, physique, morale, et spirituelle, dont le but est d’arriver au Samadhi, c’est-à-dire un état d’union avec l’Univers. C’est pourquoi certains yogi, puristes, peuvent rester en position assise sans manger, ni boire, “ni même respirer”, pendant plusieurs jours. La pratique du yoga en théorie ne se limite pas à un enchaînement de postures. Pour arriver au Samadhi, il faut respecter des règles de conduite, la philosophie, la spiritualité… Cet “art de vivre” est décrit dans les Yoga sutras de Patañjali, l’ouvrage de référence du yoga moderne.

Utiliser le terme de yoga pour décrire une séance d’exécution de postures physiques est un abus de langage. Il faudrait parler de Asanas. Pour arriver à pratiquer le yoga, il faut compléter les enchaînements de postures physiques par le Pranayama. Ce sont des exercices de respiration dont l’objectif est d’améliorer les capacités des poumons. Au quotidien, il faut suivre les Yamas et Niyamas qui sont les règles de conduite, de morale, les obligations (non-violence, respect, altruisme, nourriture végétarienne, etc.). Le pratiquant doit également purifier son corps avec les Kryas et pratiquer la méditation avec les Dharana et Dhyana. Si tous ces aspects sont respectés, l’énergie interne est alors libérée par l’ouverture des chakras, et l’esprit et le corps ne font qu’un et peuvent entrer en connexion avec l’Univers. Se consacrer à une vraie pratique yogi demande donc un investissement au quotidien, une ascèse, difficilement compatible avec une vie d’actif urbain occidental !

LA PRATIQUE DU YOGA ADAPTÉE AUX OCCIDENTAUX

Dans les années quatre-vingt, les cours de stretching ont été conçus à partir des postures de l’Hatha yoga (voir plus loin), et n’ont gardé de cette pratique que l’objectif d’assouplir le corps. Aujourd’hui, si le yoga est de plus en plus à la mode, c’est que les pratiquants ne recherchent pas seulement la flexibilité. Ils veulent lutter contre le stress qui est un facteur de mal-être et de souffrance croissant. Ils veulent se sentir mieux dans leur corps et dans leur tête. Et la pratique physique du yoga, même partielle, procure beaucoup de bien.

En effet, à l’origine, la pratique des asanas doit d’abord permettre d’obtenir la résistance physique qui permet de méditer des heures, voire des jours, en position du lotus (assis dos droit jambes croisées) sans bouger. Le deuxième objectif des postures est de faciliter la circulation de l’énergie intérieure, en ouvrant les centres énergétiques que sont les chakras, en améliorant la fonctionnalité des organes (digestion, transit intestinal, libido), en rendant la colonne vertébrale plus droite et le corps mieux aligné.

C’est pourquoi le sentiment de bien-être après une pratique de yoga est immédiat, les sensations de changements apparaissent au bout de quelques semaines de pratique. Lorsque les séances s’achèvent avec un peu de relaxation, voire de la méditation, et/ou des exercices de respiration, le Pranayama, les participants/tes apprennent à calmer leur mental. Ils apprennent le lâcher-prise, et n’ont plus la sensation d’être débordés ou de courir après le temps. L’effet “anti stress” est garanti !

yogaDES OBJECTIFS COMMUNS MAIS DES « COURANTS » VARIÉS »

Le yoga le plus connu et répandu est l’Hatha yoga. C’est une pratique où les asanas ont une grande place, le rythme paraît assez lent car il faut rester plusieurs minutes dans les postures. On y associe la respiration, et la méditation. Les yogas plus dynamiques et difficiles dans lesquels les postures sont enchaînées à un rythme plus rapide sont l’ashtanga yoga, le vinyasa yoga, le yoga Iyengar. Respiration et méditation tiennent aussi une place importante dans la pratique. D’autres formes de yoga réservent une place plus importante à la philosophie originelle, comme le Kundalini yoga. Il existe des formes de yogas beaucoup plus doux à visée plus thérapeutique: le restorative yoga, le yin yoga, le yoga Nidra, etc.

LE DÉVELOPPEMENT ACCRU DES STYLES DE YOGA ÉLOIGNÉS DES TECHNIQUES AUTHENTIQUES

Dans ces pratiques, seuls l’aspect physique et la relaxation de fin de séances sont valorisés. Il n’y a pas d’exercices de Pranayama, pas de méditation, pas de philosophie, pas de mantras. Le nom des exercices n’est pas enseigné en sanskrit. On connaît le Power yoga, qui est un cours dynamique et athlétique, le Strala yoga, en mouvements fluides et en musique, yoga and Move, simple et en musique, etc. On voit aussi se développer dans les grandes villes européennes des studios de hot yoga (Yoga factory ou yoga style à Paris) où l’on pratique un yoga dynamique dans une pièce chauffée à 30°, ou des centres de yoga Bikram où on enchaîne une séquence de 26 postures dans une pièce chauffée à 40°.

PLANIFIER DU YOGA DANS SON CLUB POUR PROMOUVOIR LA PRÉVENTION SANTÉ

Amener les pratiquants/tes fitness à pratiquer le yoga aujourd’hui n’est pas aisé, car, comme nous le disions plus haut, les représentations sur cette pratique sont encore nombreuses. Il faut donc communiquer sur les bénéfices que cela peut apporter pour la santé : meilleur sommeil, meilleure digestion, meilleure souplesse, diminution du stress. Et programmer un yoga dynamique qui surprendra les clients par son aspect technique et fluide. Il faut les initier très progressivement aux techniques de relaxation et de respiration, car les adultes ont besoin de comprendre ce qu’ils font, et pourquoi. Proposer une ou deux animations spéciales autour de ce cours avant de l’inscrire sur le planning peut être une bonne façon de tester son succès potentiel.

SI votre objectif est d’attirer une nouvelle clientèle senior dans votre club, programmer un cours d’Hatha yoga le matin est une bonne formule. Nos aînés étant souvent adeptes des associations, l’argument majeur à mettre en avant est la garantie de la présence du cours pendant les vacances scolaires. La clientèle des bureaux peut être intéressée par la pratique du yoga à l’heure du déjeuner : le stress au travail touchant la plupart des actifs, avoir une séance par semaine pour apprendre le lâcher-prise peut les intéresser. Et l’avantage est que l’équipement pour pratiquer est léger et ne prend pas de place (pas de baskets), et pas besoin non plus de prendre une douche après ! Un cours de yoga dynamique comme le Power yoga, ou ludique comme le Strala yoga le soir peut fonctionner pour adeptes du fitness qui pratiquent depuis plus de 15 ans et ont besoin de changement. Les clients des clubs de fitness sont très sensibles aux tendances, et le yoga aujourd’hui est apprécié des stars et autres “people”. Il faut par contre recruter un professeur de yoga doté d’une vraie pédagogie, et qui peut vous aider pour communiquer sur la forme du cours, sa finalité, son déroulement. Les vrais adeptes du yoga apprécieront un cours le matin très tôt. Idéalement, il faut pratiquer à jeun !

yoga 2QUELS AMÉNAGEMENTS ET ÉQUIPEMENTS FAUT-IL PRÉVOIR ?

Idéalement, il faut habituer les pratiquants à venir avec leur tapis. Sinon, il faut vous équiper de tapis longs pour pouvoir s’allonger totalement dessus. Pratiquer avec une serviette sur le tapis n’est pas aisé, il faut donc prévoir dans la salle de quoi nettoyer les tapis : des sprays d’eau mélangée à quelques gouttes d’huiles essentielles de lavande ou d’arbre à thé, et des éponges. Des sangles pour que les postures qui demandent de la souplesse puissent être exécutées par les pratiquants peu flexibles. Il faut des blocs/briques pour pouvoir permettre aux personnes peu souples de réaliser certaines postures. Par exemple, rester en position assise dos droit. Il est de bon ton également d’avoir des plaids ou des couvertures pour que les gens se couvrent pour la relaxation.

COMMENT RECRUTER UN ENSEIGNANT ?

La réglementation française n’oblige pas les professeurs de yoga à être diplômés d’État des métiers de la forme. Leur certification leur donne le droit d’exercer. Il existe une fédération ou une association pour toutes les écoles de yoga, vous pouvez les contacter pour obtenir les listes des personnes certifiées. Pour les professeurs ayant fait leur formation à l’étranger, il existe la yoga alliance qui peut être aussi un bon centre de ressources.

yoga-iyengar.asso.fr

yoga-paris.com

kundalini.fr

ff-hatha-yoga.com

Emmadelahaye