Les clubs de fitness et de sport ont besoin de plus de soutien !

Les clubs de fitness et de sport ont besoin de plus de soutien !

Si le gouvernement n’apporte pas d’urgence un soutien financier supplémentaire, les centres de remise en forme anglais seront mis à rude épreuve pendant quatre semaines supplémentaires à capacité réduite.

Le Premier ministre Boris Johnson a confirmé aujourd’hui (14 juin) le report de quatre semaines de l’étape 4 – l’assouplissement final des mesures de verrouillage – en déclarant que ce délai supplémentaire pourrait éviter des milliers de décès inutiles.

Suite à cette annonce, ukactive, l’association professionnelle, a déclaré que le gouvernement devait coupler ce délai à une aide adéquate pour préserver l’avenir des clubs de santé, des salles de sport et des centres de loisirs en Angleterre.

Huw Edwards, PDG de ukactive, a déclaré : « Nous respectons les considérations de sécurité du gouvernement et la décision de retarder l’assouplissement des restrictions en Angleterre jusqu’au 19 juillet.

Cependant, il est impératif que cela s’accompagne d’un soutien supplémentaire pour les installations de fitness et de loisirs de notre pays.

Le report d’aujourd’hui signifie que les gymnases, les piscines et les centres de loisirs continueront à fonctionner à capacité réduite pour permettre la distanciation sociale, et nous demandons donc au gouvernement de définir de toute urgence ses plans de soutien aux entreprises. »

Edwards a également détaillé l’aide que le secteur réclame.

« Nos membres sont confrontés à un moment décisif le 1er juillet, lorsque le moratoire sur la déchéance prend fin et que les taux d’imposition des entreprises doivent être réintroduits.

La contribution des employeurs aux indemnités d’ancienneté qui reprend à partir du 1er juillet ne fait qu’ajouter à la tempête parfaite à laquelle est confronté le secteur du fitness et des loisirs.

On estime que 400 installations dans l’ensemble du secteur avaient fermé à la fin du premier trimestre de 2021, et des milliers d’autres risquent de fermer si le gouvernement ne s’engage pas à trouver une solution sur les loyers.

Nous exigeons une réponse urgente du gouvernement aux recommandations formulées dans notre consultation sectorielle, y compris le cantonnement des arriérés liés au COVID, la réduction des loyers dus pendant les fermetures et les restrictions commerciales, et une extension de la date actuelle pour la levée des mesures de protection.

En outre, nous avons demandé la phase deux du Fonds national de relance des loisirs, dont les opérateurs publics ont désespérément besoin, ainsi qu’un allègement de la TVA pour les opérateurs privés.

Les gymnases, les piscines et les installations de loisirs ont été la référence en matière de normes de sécurité et de transparence tout au long de la pandémie de COVID-19, et nos membres continueront à respecter les conseils du gouvernement pendant cette période, mais ils doivent recevoir le soutien financier dont ils ont besoin pour survivre et se rétablir. »