L’industrie du fitness européen est en mouvement !

La pénétration de la remise en forme dans les pays européens augmente, avec au total 46 millions d’adhérents dans les clubs de santé et de fitness. Les plus grands opérateurs européens du club de remise en forme continuent de croître et les sociétés d’investissement soutiennent fortement leur expansion.

Les fabricants d’équipement poursuivent leur évolution positive de ces dernières années. Ce sont quelques unes des principales conclusions du rapport sur ​​les tendances actuelles dans  » La santé en Europe et le marché de la remise en forme  » qui seront publiées demain par, EuropeActive, anciennement connu sous le nom de EHFA (European Health & Fitness Association), en collaboration avec Deloitte.

À la fin 2013, les 20 premières entreprises d’entraînement physique avaient déjà obtenu 7,8 millions d’adhérents, soit 17% des adhérents estimés en Europe. Le développement est fortement tiré par les opérateurs à bas coûts, comme Basic-Fit, Fit For Free, ou Pure Gym, qui sont en pleine expansion de leur concept de remise en forme accessible à l’échelle nationale et européen. Le leader du segment entraîne le plus grand nombre d’adhérents : 1,2 millions de personnes, ne payant que 19,90 euros par mois, pratiquent dans près de 200 clubs McFit, opérateur basé en Allemagne. Après avoir ouvert ses premiers clubs en Italie et en Pologne au début de 2014, l’entreprise devrait reprendre sa croissance qui avait ralenti en raison de la préparation de son expansion internationale.

Le deuxième rang est occupé par Leisure Group Europe avec ses deux marques HealthCity et Basic-Fit. Notamment en raison de l’expansion rapide de Basic-Fit, l’entreprise a atteint 780 000 membres à la fin de 2013. Virgin Active, une partie du groupe Virgin de Richard Branson, occupe le troisième rang avec 598 000 membres. Health & Fitness Nordic, qui est le résultat de la fusion combinant les marques de club SATS, Elixia, Fresh Fitness et Metropolis, vient en quatrième position, tandis que Fitness First complète le top 5 en nombre d’adhérents.

Si la fusion annoncée entre Pure Gym et Gym Group est approuvée par les autorités de la concurrence, l’entreprise deviendra un candidat pour le top 5 l’année prochaine.

Le plus grand changement dans le classement en nombre d’adhérents a été fait par l’opérateur britannique low cost Pure Gym qui a grimpé neuf rangs pour atteindre la neuvième position avec 300 000 membres. Comprenant 242 000 membres féminins, Curves est le plus grand opérateur spécifique et se classe 15ème dans le classement total de membres.

EA graph

Cependant, quand il s’agit de revenus, d’autres sociétés arrivent en tête du peloton. Virgin Active est le leader européen du marché. La marque est présente au Royaume-Uni, en Italie, en Espagne, au Portugal et génère des recettes totales de 532 millions d’euros. Au deuxième rang on trouve David Lloyd Leisure (398 millions d’euros) et suivi de très près par Leisure Group Europe (388 millions d’euros). Néanmoins, McFit vient en quatrième position en ce qui concerne le classement par chiffre d’affaires.

 » En 2013, les dix principales entreprises d’entraînement physique en Europe comptabilisent au total 2,8 milliards d’euros et les opérateurs doivent avoir un chiffre d’affaires d’au moins 150 millions d’euros pour faire partie du top 10. Compte tenu de l’évolution actuelle, il est très probable que les recettes agrégées arrivent à plus de 3 milliards d’euros déjà en 2014. Par ailleurs, et en particulier tirés par les sociétés d’investissement, les opérateurs low cost augmenteront leur présence dans le top 10 dans un avenir proche « , prédit Niels Gronau, auteur du rapport publié sur l’expertise de l’industrie pour Deloitte.

L’un des derniers exemples de l’intérêt en cours des entreprises de capital-investissement dans l’industrie du fitness en général et en particulier sur le segment low-cost, mais de loin pas le seul, est l’acquisition d’une participation de 55 % dans Basic-Fit par 3i Group. Un autre exemple sur le marché low cost de la remise en forme est l’investissement de Nord Holding Cavaliers en Allemagne. Au total, environ 30 grandes transactions impliquant des opérateurs de de remise en forme ont eu lieu depuis 2011.

Dans le même temps, les fabricants de matériel ont également pu bénéficier de l’évolution positive des opérateurs. Après une baisse importante entre 2007 et 2009 en raison de la crise économique, les recettes globales ont récupéré et outrepassé le niveau d’avant crise.

Le plus grand opérateur mondial fournissant des équipements de remise en forme est le LifeFitness US avec des recettes de 520 millions d’euros en 2013, suivi par le fabricant italien Technogym avec plus de 420 millions d’euros. Au total, les sept plus grands fabricants à l’échelle internationale ont une part de marché de 50 %.

Les développements positifs présentés par les principaux opérateurs et fabricants sont également observables sur les marchés nationaux de fitness en Europe. Le nouveau rapport Deloitte révèle que la Turquie et la Pologne sont les industries les plus dynamiques avec des taux de plus de 20% de croissance. Bien que les deux pays soient encore relativement nouveaux dans le paysage de remise en forme, chacun d’eux semble offrir un potentiel de croissance avec un taux de pénétration de seulement 6,4% en Pologne et 2,2% en Turquie.

En comparaison, l’ensemble de la population adhérente à un club de remise en forme, en Suède et aux Pays-Bas s’élève respectivement à 16,1% et 16,2%.

EA Graph2

Il existe trois principaux moteurs pour le nombre de clients dans les clubs de fitness européens : la tendance fondamentale de prise de conscience croissante de la santé, la diversification de l’industrie sur les marchés plus matures et la reconnaissance de l’activité physique dans le cadre du mode de vie des gens les plus jeunes dans les marchés de remise en forme.

 » À la fin de 2013, 46 millions de membres pratiquaient dans 46 500 clubs dans toute l’Europe. Nous sommes très confiants et pensons que ce nombre va encore augmenter à l’avenir. Pour 2025, nous visons un objectif  de 80 millions de membres pour enfin dire une Europe plus active « , déclare Herman Rutgers, membre du conseil d’EuropeActive.

En termes de revenus, le marché du fitness européen (25,3 milliards d’euros) a dépassé le «berceau de remise en forme « , les États-Unis (17,0 milliards d’euros). Surtout en raison du potentiel des marchés des pays européens les plus jeunes, il semble probable que l’Europe va augmenter son avance dans les années à venir. Dernièrement des opérateurs US comme Anytime Fitness, Hard Candy Fitness et Equinox semblent avoir repéré cette opportunité et souhaitent développer leurs concepts en Europe.

www.ehfa.eu.com