L’Orange Bleue ouvre son capital !

L’Orange Bleue ouvre son capital !

L’Orange Bleue fait entrer au capital la société d’investissement Axio Capital ainsi que 5 de ses collaborateurs.

Le leader français du marché du fitness projette de deve-nir l’un des leaders européen d’ici 2025. En s’entourant d’actionnaires, le PDG de L’Orange Bleue Thierry Marquer souhaite structurer la partie financière afin de franchir une nouvelle marche dans le développement de l’enseigne en France et à l’International.

Mis en relation via la banque d’affaires Wingate, Axio Capital engage ses fonds propres afin de propulser le groupe 100% Made In France L’Orange Bleue.

Objectif : 850 clubs et 750.000 adhérents d’ici 5 ans.

Le réseau créé en 2006 est aujourd’hui constitué de 400 clubs et 400.000 adhérents. Un projet ambitieux mais réaliste qui passe par une réorganisation du groupe.

Convaincu que l’entreprise repose avant tout sur les hommes qui la composent, les collaborateurs du comité de direction deviennent également associés au groupe. Cette association devrait permettre de structurer davantage le management et de favoriser autant la croissance interne que la croissance externe.

Côté stratégie, L’Orange Bleue souhaite déjà poursuivre son déploiement sur 2 territoires prioritaires, la France et l’Espagne, en s’appuyant sur ses licenciés. Aujourd’hui 51% d’entre eux sont multi-licenciés, c’est-à-dire qu’ils possèdent plusieurs salles, l’objectif est d’atteindre les 75% toujours à horizon 5 ans.

Évidemment, le développement au Maghreb, débuté il y a quelques mois à Marrakech laisse aussi entrevoir de belles perspectives avec 40 clubs supplémentaires ciblés au format standard.

3 concepts pour y parvenir

L’Orange bleue mon coach fitness «standard» pour couvrir les zones urbaine, l’objectif sera d’ouvrir 200 clubs supplémentaires.

L’Orange bleue mon coach fitness «Mini» pour couvrir les zones rurales avec en perspective 275 clubs supplémentaires.

L’Orange bleue mon coach wellness, concept plus exclusif pour couvrir également les zones urbaines et qui vise 80 centres supplémentaires.

1 défi de responsabilité sociétale

Dans ce secteur en pleine croissance, ce défi de doubler le nombre de clubs est aussi un défi de responsabilité sociétale de l’entreprise qui sou-haite par son développement offrir près de 1500 emplois supplémentaires dans les 5 prochaines années.

Des formations rapides et reconnues par l’Etat sont d’ailleurs proposées dans ses centres de formation ENCP de Rennes et Marseille.

Le réseau devrait clore son exercice 2019 en crois-sance de 10% après un chiffre d’affaire réalisé en 2018 de 160 M€.