Nouvelle enquête européenne en faveur des clubs !

Nouvelle enquête européenne en faveur des clubs !

A l’heure du reconfinement annoncé hier soir pour une durée de quatre semaines minimum pour enrayer la deuxième vague, vous trouverez ci-dessous les résultats de l’étude #SafeACTiVE d’EuropeActive. Les données recueillies par Universidad Rey Juan Carlos & Sheffield Hallam University révèlent des niveaux extrêmement faibles de risque Covid-19 dans les clubs de fitness.

EuropeActive, la principale voix et association à but non lucratif du secteur européen du fitness et de l’activité physique, est heureuse d’annoncer que les données préliminaires recueillies par l’université King Juan Carlos et l’AWRC-Sheffield Hallam University révèlent des niveaux extrêmement faibles de risque de Covid-19 dans les clubs de fitness et les installations de loisirs. Avec plus de 62 millions de visites analysées, le taux moyen d’infection s’élève à 0,78 pour 100 000 visites.

Depuis le lancement officiel de l’étude le 25 septembre 2020, les partenaires de recherche et d’évaluation ont recueilli des données basées sur plus de 62 millions de visites dans des clubs de fitness et des installations de loisirs, avec seulement 487 cas positifs (chez les membres et le personnel) signalés par des opérateurs basés en Allemagne, en France, en Suède, en Belgique, aux Pays-Bas, en Espagne, au Portugal, en Norvège, en Suisse, en République tchèque, en Pologne, au Danemark, au Luxembourg et au Royaume-Uni.

L’étude SafeACTiVE, commandée par le centre de recherche THINK Active d’EuropeActive, vise à démontrer le risque relatif d’infection par Covid-19 dans les clubs de fitness. Les données recueillies visent à atténuer les préoccupations de santé publique (des utilisateurs et des membres), à confirmer que les clubs de fitness sont des environnements sûrs avec un risque relativement faible d’infection par Covid-19, et à offrir au secteur du fitness et de l’activité physique un argument de poids pour garder nos ressources ouvertes en cas de futures épidémies de maladies infectieuses.

Le directeur de l’Advanced Wellbeing Research Centre de l’université de Sheffield Hallam, le professeur Rob Copeland, a déclaré que « les données de l’étude SafeACTiVE montrent que les salles de sport dans l’UE sont un lieu sûr pour travailler et faire de l’exercice. La prévention de la propagation du Covid-19 doit être notre objectif premier, mais nous devons également veiller à ce que nos communautés bénéficient d’un soutien et aient la possibilité de rester actives. Nous savons qu’être en bonne condition physique peut contribuer à réduire la gravité de l’infection à Covid-19 et, en outre, être actif peut nous aider à faire face psychologiquement aux défis d’une deuxième vague de la pandémie en Europe ».

En outre, il a exprimé que « le maintien des centres de loisirs et des clubs de fitness ouverts et pleinement opérationnels est essentiel pour assurer la santé et le bien-être de nos communautés ». J’irais plus loin et suggérerais que les gouvernements de toute l’Europe réfléchissent à la manière dont nous pouvons accroître l’accès à l’activité, et non le réduire, alors que nous apprenons à vivre avec le Covid-19″.

Le professeur Alfonso Jimenez, responsable de THINK Active, a également déclaré : « Je suis ravi de confirmer un niveau aussi faible de risque d’infection dans les clubs de fitness et de santé, ce qui renforce le message selon lequel la forme physique et l’activité physique sont un élément fondamental de la solution pendant la pandémie de Covid-19 en aidant à renforcer et à améliorer le fonctionnement immunitaire et à réduire le risque de maladie virale ».

Il a expliqué la principale méthode de recherche, qui « est basée sur une enquête menée auprès des opérateurs européens de fitness. L’enquête consiste en une série de questions sur votre/vos installation(s) et sur tout cas positif confirmé par Covid-19 (utilisateurs/membres et personnel). Les centres de remise en forme et de loisirs qui participent à l’enquête sont invités à fournir des informations sur le nombre total de visites hebdomadaires depuis leur réouverture, semaine par semaine, et en utilisant les données fournies par leurs systèmes d’accès/membres. Nous espérons publier le rapport complet en novembre 2020, qui comprendra des informations détaillées par région et par pays en Europe, en tenant compte des différences dans les taux d’infection ».

L’étude SafeACTiVE a été rendue possible grâce au soutien généreux d’Exerp, de Matrix, Technogym, Life Fitness, ExorLive et Myzone.