Offre de cours en ligne du Ministère des Sports, une provocation !

Offre de cours en ligne du Ministère des Sports, une provocation !

L’offre de cours en ligne gratuite du Ministère des Sports, une provocation honteuse pour les professionnels du secteur !

Non content de fermer les salles de sport, le gouvernement, via le ministère des Sports, lance une vaste opération de communication pour favoriser les cours gratuits en ligne.

Quelle ne fut pas notre surprise lors de la mi-temps du dernier match de rugby de l’équipe de France, d’entendre la ministre des Sports Roxana Maracineanu faire la promotion du sport gratuit en ligne sans un mot de solidarité pour les entreprises exploitantes de sport fermées et en promotionnant des géants du commerce des articles de sports voir de la téléphonie !

Actuellement, de nombreux acteurs travaillent avec des offres payantes pour maintenir un service minimum auprès de leurs adhérents, cette concurrence déloyale de la part d’un ministère ne va pas dans le sens de l’apaisement pour des chefs d’entreprises qui continuent à craindre pour la survie de leur structure. Beaucoup étudient déjà avec leurs conseils une réponse adaptée à cette provocation.

« Nous travaillerons évidemment avec les fédérations et les entreprises du sport pour faire en sorte qu’aucune structure ne disparaisse à cause de la crise »

Discours de Roxana Maracineanu du 29/10/2020 devant l’Assemblée nationale Madame la ministre, pour qu’aucune entreprise de sport ne disparaisse à cause de la crise, il va falloir faire beaucoup plus. Nous avons demandé un plan de soutien spécifique pour le sport marchand en urgence. Malgré quelques avancées significatives, le compte n’y est pas. Des entreprises ont déjà disparu à cause de la crise, devons-nous continuer à compter les cessations d’activités ?

La meilleure manière de répondre à cette crise en faisant la promotion du sport serait de rouvrir les espaces de pratiques, les Français en ont cruellement besoin. Le sport comme solution et pas comme problème. Le gouvernement français est en train d’affaiblir nos concitoyens. Certains de nos pays voisins l’ont bien compris faisant des salles de sport un outil de lutte contre le virus. C’est le cas du Danemark, du Portugal, des Pays-Bas et de dix-huit autres pays actuellement en Europe.

« Le fitness fait partie de la solution et non du problème »

L’action syndicale avec méthode, engagement et détermination !

Laisser un commentaire