Risque faible de contamination de la Covid-19 dans les clubs de fitness !

Risque faible de contamination de la Covid-19 dans les clubs de fitness !

EuropeActive est heureuse d’annoncer que les résultats de l’ensemble des données d’échantillonnage recueillies par la plate-forme d’enquête SafeACTiVE et l’institut de recherche britannique UKactive ont révélé de faibles niveaux de risque de Covid-19 dans les clubs de remise en forme et les installations de loisirs. Avec plus de 115 millions de visites analysées, le taux moyen d’infection est de 1,12 pour 100 000 visites.

Les partenaires de recherche et d’évaluation ont recueilli des données basées sur plus de 115 millions de visites dans les clubs de fitness et les centres de loisirs, avec seulement 1 288 cas positifs chez les membres – 1 092 – et le personnel – 196 – signalés dans 4 360 clubs de fitness et centres de loisirs en Allemagne, France, Suède, Belgique, Pays-Bas, Espagne, Portugal, Norvège, Suisse, République tchèque, Pologne, Danemark, Luxembourg et Royaume-Uni.

Le rapport, commandé par le centre de recherche THINK Active d’EuropeActive, comprenait des données provenant de la plate-forme d’enquête SafeACTiVE et de l’institut de recherche britannique UKactive, recueillies sur une période de six mois. Les méthodes de collecte de données et les informations utilisées sont conformes aux conclusions des autorités de santé publique.

Le rapport final cherche à garantir que notre secteur possède les bons arguments fondés sur des preuves pour documenter la sécurité de nos installations et le faible risque de Covid-19 afin d’atténuer les préoccupations de santé publique des utilisateurs et des membres. Il représente également un outil essentiel pour maintenir nos installations physiques et nos lieux d’affaires ouverts afin d’éviter les effets négatifs sur la santé lors de futures épidémies de maladies infectieuses.

Le directeur de l’Advanced Wellbeing Research Centre de l’université de Sheffield Hallam, le professeur Rob Copeland, a déclaré : « Nous sommes ravis d’avoir travaillé avec nos collègues de l’université King Juan Carlos et de l’institut de recherche britannique THINK Active sur l’évaluation indépendante. Cette recherche tente de comprendre dans quelle mesure l’industrie a créé les conditions pour garantir des installations sûres et accessibles permettant aux gens de rester physiquement actifs pendant la pandémie ».

« S’appuyant sur des études antérieures, les conclusions dressent un tableau positif avec un faible nombre de cas signalés chez les opérateurs européens. Nous soulignons également la nécessité de continuer à trouver des moyens de faire en sorte que les clubs de fitness et les installations de loisirs soient accessibles à tous et cela devrait continuer à être l’objectif principal du secteur, car il joue un rôle clé dans la reprise après la pandémie de grippe Covid-19 », a-t-il conclu.

Le professeur Alfonso Jimenez, responsable de THINK Active, a également déclaré que « nous avons identifié des tentatives significatives de mise en œuvre des meilleures pratiques pour réduire la transmission de Covid-19 dans les lieux de rencontre en suivant les lignes directrices du secteur. Nos données, provenant de plus de 115 millions de visites, montrent une tendance stable et stable des cas signalés dans les clubs de fitness et les centres de loisirs, indépendamment de l’évolution de la pandémie dans chacun des 14 pays inclus dans notre échantillon, en tenant compte de la situation collective de la pandémie dans ces pays ou de la situation particulière dans chacun d’eux.

Il a précisé que « cette tendance à la stagnation était particulièrement pertinente lorsque la deuxième vague d’infections a frappé toute l’Europe. Il est essentiel de maintenir les gens actifs pendant la pandémie, en particulier à la lumière des données suggérant que l’activité physique régulière a un impact positif sur la fonction immunitaire et contribue à protéger notre corps des infections virales ».

Pour accéder au rapport complet, cliquez  ici.