Au Royaume-Uni, le secteur privé du fitness constitue un moteur de croissance

Au Royaume-Uni, le secteur privé du fitness constitue un moteur de croissance

Selon le dernier rapport 2017 de la santé et de la remise en forme au Royaume-Uni, cet industrie continue de croître avec le secteur privé comme principale force motrice.

Le rapport montre que les adhésions ont augmenté de 5,1%. Le taux de pénétration a atteint un niveau record de 14,9% contre 14,3% en 2016. Ces chiffres révèlent qu’une personne sur sept est adhérente dans une salle de fitness au Royaume-Uni.

Alors que le secteur privé a réalisé plus d’ouvertures que de fermetures de clubs depuis 2012, le secteur public a accompli la tendance inverse pour la seconde année consécutive. Pour la première fois en cinq ans, le secteur public a également observé une légère baisse en terme d’adhérents.

Juste derrière le secteur privé en croissance, le marché du low-cost reste le 1er levier de développement. Plus de 500 clubs low-cost représentent 15% du marché et 35% d’adhérents dans le secteur privé.

Les principaux opérateurs, dans les secteurs public et privé du Royaume-Uni (par rapport aux nombres de clubs et membres), restent les mêmes que l’an dernier : Pure Gym et GLL, avec 176 et 167 salles de sport.

Le rapport complet est disponible ici