Syndicat du fitness, représentativité et mise au point !

Syndicat du fitness, représentativité et mise au point !

Nous diffusons le communiqué de Presse de FranceActive envoyé cette semaine à l’ensemble du marché du fitness français.

Vous êtes quelques-uns à nous avoir fait remonter des propositions d’adhésions émanant de l’Union Sport et Cycle. Cette organisation représente des entreprises dans le champ de la fabrication et la commercialisation des articles de sport et laisse entendre qu’elle représente le secteur du fitness, au mépris de la réalité.

Depuis 2010 FranceActive oeuvre sur tous les plans pour représenter les entreprises du sport et des loisirs, et nos efforts ont été récompensés en 2017, année où notre alliance avec le CNEA nous a permis de siéger en votre nom dans les instances paritaires.

Avec 1500 entreprises adhérentes, nous sommes le syndicat n°1 dans la représentation des exploitants d’activités sportives et loisirs du secteur marchand. Le monde des entreprises prestataires des activités de sports et de loisirs n’a jamais été aussi fort, aussi représentatif de nos activités. Nous le devons au travail de femmes et d’hommes qui se sont investis, avec conviction et professionnalisme, au sein de la gouvernance de FranceActive.

Si la liberté d’adhésion à quelque organisation que ce soit est une liberté fondamentale que nous ne saurions remettre en cause, les pratiques employées ne doivent pas se traduire par une posture de rupture, le tout lié par une volonté déstabilisatrice de notre organisation défiant le sens commun.

En tant que président de FranceActive, je me dois de rappeler et préciser quelques éléments de différenciation particulièrement importants portant sur le dialogue social.

  • Nous siégeons avec assiduité en Commission Mixte Paritaire (CMP), instance qui décidede nombreuses règles au niveau de notre convention collective nationale du sport (indexation des salaires, temps partiel, travail saisonnier, intéressement, mutuelle,classification des emplois …).
  • Nous participons également à la Commission Paritaire Nationale Emploi et Formation,c’est dans le cadre de cette instance que nous avons pu défendre la création du CQP Instructeur Fitness tant attendu par la profession.
  • Sauf à nous tromper les indiscrétions liées au rapport Ramain ne prévoient pas de créerune branche mélangeant fabrication, commerces et prestations de services dans le sport.

Notre présence, dans les instances paritaires de la branche sport, a déjà permis une bien meilleure prise en compte des spécificités de vos entreprises en regard des autres catégories d’employeurs.

Cette proposition que vous avez peut-être reçue de l’Union Sport et Cycle est donc de nature à vous induire en erreur, cela contribue à écorner la confiance dans le dialogue social voir à vous interroger sur sa valeur.

Elle est, également, susceptible d’affaiblir les positions du secteur marchand dans la branche sport, mais peut-être est-ce l’objectif recherché…

Les employeurs du secteur marchand, s’ils se doivent d’être unit sur des sujets connexes inter branches, ont le devoir d’être respectueux des périmètres dans lesquels chacun intervient. Le dialogue consiste à trouver des points de convergence entre différentes parties. Pour être constructif, il exige un mutuel respect des partenaires. Aujourd’hui le compte n’y est pas.

Par ce communiqué, le Conseil d’Administration tient à réaffirmer la place prépondérante que joue FranceActive pour représenter vos intérêts et à vous assurer de notre investissement quotidien pour obtenir des avancées significatives pour la vie de votre entreprise, comme en témoignent les nombreuses communications que vous recevez de notre part.

Sisco, le 24 Février 2020

Thierry DOLL
Président
Guillaume SCHROLL
Vice-Président en charge de la Formation
Patrick MARQUER
Vice-Président en charge du Fitness
Patrick MAZEROT
Vice-Président en charge du Fitness
Nicolas CHAPART
Vice-Président en charge du Plein Air