ZONE FONCTIONNELLE : Le « must have »

ZONE FONCTIONNELLE : Le « must have »

L’année 2018 a confirmé une tendance forte : proposer une zone fonctionnelle, avec des activités encadrées, est devenu une obligation pour rester compétitif et en phase avec les envies des clients, particulièrement ceux issus des jeunes générations.

Un engouement mondial
Preuve de l’intérêt pour les zones fonctionnelles, certains opérateurs de fitness en ont fait leur spécialité avec succès. On peut citer évidemment la marque américaine CrossFit, qui comptait 50 boxes en 2006 et qui en est aujourd’hui à plus de 14 000 à travers le monde, dont un quart en Europe. On peut également prendre en exemple la franchise australienne F45 qui est décrite comme « la franchise de fitness qui connaît la croissance la plus rapide au monde ». Créée en 2012, elle affiche 1 500 clubs dans le monde et annonce plus de 500 ouvertures ces deux prochaines années rien qu’en Europe. Ces marques ont su surfer sur une tendance et créer des expériences sportives addictives pour les générations Y (les millennials, nés entre 1980 et 1995) et Z (après 1995). Ces jeunes générations méritent toute l’attention des opérateurs de fitness, puisqu’elles représentent à elles seules 80% de leurs pratiquants. Elles sont à la recherche d’activités à la mode, qui leur apportent de la nouveauté, des challenges et des résultats rapides, le tout dans un environnement connecté et riche en interactions sociales.

Les bonnes pratiques pour rentabiliser une zone fonctionnelle
On pourrait croire qu’implanter une zone fonctionnelle est facile, qu’il suffit de s’équiper avec quelques équipements type kettlebells, slam balls, sacs lestés et cordes ondulatoires. Mais cela va bien au-delà !
Pour réussir cette implantation et engager durablement clients et équipes, il est nécessaire d’appréhender plusieurs questions stratégiques et opérationnelles. L’expérience montre qu’en menant les huit actions suivantes, vous mettrez toutes les chances de succès de votre côté.

1- Définir des objectifs clairs
Soyez fixé sur ce que vous attendez de votre zone fonctionnelle : fidéliser votre clientèle actuelle, en attirer une nouvelle ou encore générer de nouveaux revenus ? Et appuyez-vous sur des indicateurs mesurables pour piloter l’activité, identifier les points bloquants et saisir les opportunités de développement.

2- Choisir le bon modèle économique
Calculez au plus juste le prix de vente de votre offre pour la rendre à la fois attractive et rentable. Proposez des formules à la séance et en abonnement. Si vous êtes un club multi-activités, définissez s’il faut ou non inclure l’accès à votre zone fonctionnelle dans votre abonnement de base. Enfin, étudiez votre environnement concurrentiel.

3- Sélectionner intelligemment les activités
Le choix est vaste pour animer votre zone fonctionnelle : CrossFit, entraînement fonctionnel, HIIT, entraînement en suspension, séance de type boxing ou encore travail de mobilité. Choisissez des activités dont vous pourrez facilement contrôler la qualité, afin d’offrir à vos clients des séances toujours sécuritaires, efficaces et motivantes.

4- Établir un planning efficace
Optez pour des séances courtes : 45, voire 30 minutes. Vous optimiserez votre capacité d’accueil aux heures les plus fréquentées, et vos clients aimeront l’idée d’obtenir des résultats sans avoir à y passer des heures. Sans oublier de proposer un système de réservation en ligne, devenu incontournable dans un monde connecté.

5- Constituer une équipe de coachs performants
Un excellent coach est capable d’attirer et de retenir à lui seul des centaines de clients. Alors, soyez vigilant sur trois points.
1- Recrutez les bons profils de coachs pour vos activités ;
2- Formez-les à délivrer des séances efficaces, variées et motivantes ;
3- Entretenez leur motivation à enseigner (formation continue par exemple).

6- Faire les bons choix de design et d’équipements
Zone ouverte ou zone fermée : mesurez les avantages et les inconvénients pour votre club. Optimisez vos mètres carrés avec des ratios pertinents. Optez pour des équipements à la fois efficaces, faciles à manipuler et peu contraignants à stocker. Et investissez dans une décoration inspirante et dans un système de sonorisation performant.

7- Mettre en place un plan de communication percutant
Utilisez des outils marketing de qualité professionnelle pour donner envie à vos clients et futurs clients de venir faire du sport chez vous. Travaillez votre image de marque. Utilisez des campagnes pour vos événements. Animez vos réseaux sociaux de façon à maintenir votre communauté engagée et à stimuler la viralité de vos publications.

8- Placer un leader à la tête de tout ça
Les clubs les plus performants ont en commun la présence de leaders. Repérez le bon profil : un excellent technicien, mais également et surtout, quelqu’un avec un sens business, qui comprendra vos objectifs, qui maîtrisera le processus d’intégration des nouveaux clients et qui inspirera toute votre équipe.

En conclusion
Une zone fonctionnelle est une super opportunité, aussi bien pour booster un club multi-activités que pour ouvrir un boutique gym. Il ne faut pas hésiter à la saisir, tout en gardant à l’esprit que le secteur devient inévitablement de plus en plus concurrentiel et que les pratiquants deviennent naturellement exigeants. Pour sortir du lot et s’assurer le succès, de nombreuses questions stratégiques et opérationnelles sont à prendre en compte : quelles activités et quels équipements, combien de cours au planning, à quel prix vendre l’offre, comment recruter et former les coachs, comment construire un plan de communication, etc. ?
Y répondre seul n’est pas évident et se faire accompagner par des experts en la matière est un atout qui fait la différence.

Brian Pascanet