Orangetheory lutte contre la maladie de Charcot !

Orangetheory lutte contre la maladie de Charcot !

Pour la seconde fois, le réseau de franchises Orangetheory Fitness s’associe avec l’organisme Augie’s Quest. Il invite ses membres à repousser leurs limites pour lutter contre la sclérose latérale amyotrophique (SLA).

La SLA est aussi connue sous le nom de “maladie de Charcot” en français. Elle touche les motoneurones entraînant une faiblesse musculaire, jusqu’à une paralysie totale et la mort chez les cas graves.

Après Fitness Park & Sidaction, c’est au tour des membres de Orangetheory de s’entraîner pour la bonne cause !

Les donateurs:

  • Augie’s Quest to cure ALS. “Augie Nieto était le “Steve Jobs” de l’industrie du conditionnement physique” (ex: création des marques Life Fitness et Life Cycle). Après avoir été diagnostiqué porteur de la maladie de Charcot en 2005, il co-crée une organisation pour récolter des fonds et trouver ainsi un remède pour tous.
  • Orangetheory. Ce réseau de franchises vit une success story; il affiche l’une des croissances les plus rapides au Monde selon le magazine Inc. Pourquoi ? Notamment grâce à un concept unique. Le fitness vu par Orangetheory, c’est “l’Effet Orange”( brûlement de calories) qu’ils tirent de leur méthode d’entraînement cardio. Les trois piliers fondateurs sont la le coaching, la technologie et la science. Elle est légitime pour soutenir Augie.

Le bénéficiaire sera ALS Therapy Development Institute, dont Augie préside le Conseil.

Les actions menées parmi 800 studios aux Etats-Unis et au Canada:

  • Du 15 février au 8 mars: 1 min dans la zone Orange* = 1 point “splat” = 1$ par membre
  • Le samedi 3 mars: le Augie-thon, un cours unique de 20€ pour 90min.

L’année dernière, la collecte de fond a rapporté 1,69 million d’euros, soit le double des objectifs de campagne #IBurnForALS (“je brûle des calories pour la SLA”). En 2018, ils espèrent récolter 2 millions d’euros.

*”Un point « splat » est acquis pour chaque minute qu’un membre passe dans la Zone Orange, c’est-à-dire la zone d’entraînement ciblé correspondant à 84 à 91 pour cent de leur fréquence cardiaque.”